Présidentielle en Russie, après sa réélection : « Nous sommes tous une seule et même équipe » (Vladimir Poutine)





presidentielle-en-russie-apres-sa-reelection-nous-sommes-tous-une-seule-et-meme-equipe-vladimir-poutine

Sans surprise, Vladimir Poutine a été porté à la tête de la Russie pour un 5e mandat



Candidat à sa propre succession, c’est sans surprise que le président sortant Vladimir Poutine a été porté à nouveau à la tête de la fédération de Russie à l’issue du scrutin présidentiel du dimanche 17 mars 2024 pour un cinquième mandat.

Après sa réélection, Vladimir Poutine a tenu un discours d’unité où se projetant en outre sur les tâches à accomplir.

« Je tiens tout d’abord à remercier les citoyens, nous sommes tous une seule et même équipe, tous les citoyens de Russie qui se sont rendus dans les bureaux de vote et qui ont voté », a déclaré le président russe, Vladimir Poutine.

Pour lui, les résultats de l'élection témoignent de la confiance des citoyens de son pays et de leur espoir que le gouvernement fera tout ce qui est prévu, relevant que beaucoup de tâches concrètes et importantes restent à accomplir.

Sur les relations avec les autres pays, il a été plus que ferme : « Personne ne réussit ni ne réussira à nous faire peur », a également lancé le président russe assurant que « tous les objectifs seront atteints » et que les projets seront menés à bout.

Selon les médias internationaux, Vladimir Poutine, au pouvoir depuis un quart de siècle, faisait face à trois candidats triés sur le volet et sans envergure. Alors, l’issue du scrutin ne laissait aucun suspense. Il a été réélu avec plus de 87, 97% des voix, selon le sondage, soit dix points de plus que lors de la dernière élection en 2018.

Parmi les autres candidats autorisés à se présenter, celui du Parti communiste Nikolai Kharitonov a pris la deuxième place du scrutin avec 4,6%. Mieux que Vladislav Davanikov, Peuple Nouveau, pointé à 4, 2% vient en troisième position. Et Leonid Slutsky termine, lui, à 3%.

E. A

En lecture en ce moment

Maître Gims échappe à la mort

Festival d’escargots : la réussite d’une 1ère édition