148e Conférence de l’Union interparlementaire : Adama Bictogo à Genève pour exposer sur la diplomatie parlementaire et la paix





148e-conference-de-lunion-interparlementaire-adama-bictogo-a-geneve-pour-exposer-sur-la-diplomatie-parlementaire-et-la-paix

Adama Bictogo va exposer devant ses pairs la vision de la Côte d’Ivoire sur la diplomatie parlementaire



Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Adama Bictogo,  est à Genève, en Suisse où il prendre part à la 148e Assemblée de l’Union Interparlementaire (UIP), qui se tient du samedi 23 mars au lundi 25 mars 2024.

En marge de cette qui réunira des représentants de parlements du monde entier pour discuter de questions cruciales liées à la diplomatie parlementaire et à la promotion de la paix, le président de la Chambre basse du parlement ivoirien aura des rencontres bilatérales samedi 23 mars 2024, avec  Martin Chungong, Secrétaire général de l'UIP, Kurtulmuş Numan, président de la Grande assemblée nationale de Türkiye et Eric Nussbaumer, Président du Conseil national Suisse.

Adama Bictogo prendra la parole devant ses pairs pour exposer sa vision sur la thématique de la session.

Le dimanche 24 mars 2024, jour de l'ouverture officielle de l'Assemblée, sera marqué par un débat général sur le thème « Diplomatie parlementaire : tisser des liens pour promouvoir la paix et la compréhension », suivi de discussions approfondies tout au long de la journée. Ces discussions seront de rencontres avec des personnalités importantes, notamment avec  Saqr Ghobash Al Marri, Président du Conseil Fédéral des Emirats Arabes Unis.

La dernière journée du lundi 25 mars, sera consacrée à des débats sur des points d'urgence et à des rencontres avec d'autres dirigeants parlementaires, entre autres, Hassan Bin Abdulla Al-Ghanim, Président du Conseil de la Choura du Qatar, Ahmed Bin Salman Almusalam, Président du Conseil des Représentants de Bahreïn, et Mme Tulia Ackson, Présidente de l'UIP.

Lors de la 147e réunion, tenue à Luanda (Angola), du 23 au 27 octobre 2023, le débat général a porté sur l'action parlementaire en faveur de la paix, de la justice et d'institutions fortes. Aussi, l'Assemblée a adopté des résolutions sur le point d'urgence et sur le thème abordé par la Commission permanente de la démocratie et des droits de l’homme à savoir : « Le rôle des parlements dans la lutte contre la traite d’enfants dans les orphelinats », rappelle-t-on.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Des éditeurs d’informations numériques invités à se faire recenser auprès de l’ANP

Lutte contre la cherté de la vie : les mesures du gouvernement peuvent-elles efficacement résoudre le problème ?