Ramadan 2024 : le maire Narcisse Balley Toussaint offre une rupture collective aux populations de Koumassi





ramadan-2024-le-maire-narcisse-balley-toussaint-offre-une-rupture-collective-aux-populations-de-koumassi

Le grand imam de la commune de Koumassi donnant des bénédictions au maire Narcisse Toussaint Balley



Sur invitation du maire de Koumassi, Narcisse Balley Toussaint, plusieurs fidèles musulmans se sont donnés rendez-vous, le mercredi 27 mars 2024, à « la Maison Blanche » de ladite commune, pour prendre part à une rupture collective de jeûne du Ramadan. Un évènement religieux marqué par la présence de plusieurs fidèles chrétiens.

Une occasion pour le premier magistrat de la commune de Koumassi d’inviter les uns et les autres à préserver la paix et à renforcer la cohésion sociale dans ce mois de pénitence : « La période de Ramadan est une période de pardon, une période de réconciliation et une période de partage fraternel. Aujourd’hui, nous voulons mettre en exergue la cohésion sociale au sein de notre commune », s’est-t-il exprimé.

Poursuivant, M. Balley a exhorté les populations de Koumassi à l’union afin de dynamiser le processus de développement amorcé par l’ancien maire de Koumassi, devenu aujourd’hui gouverneur du district d’Abidjan, Ibrahima Cissé Bacongo : « Je m’inscris dans la continuité du programme d’action du ministre Cissé Ibrahima Bacongo. Je ferai la même chose. Nous devrions pouvoir faire mieux que ce qu’il a fait», a-t-il déclaré.

De son côté, le porte-parole du Cosim de Koumassi, imam Maroufou, a salué l’initiative de leur hôte. Il demande à la population l’harmonie sociale et la culture de la paix. La cérémonie s’est achevée par la prière finale de la communauté musulmane.

E. A

En lecture en ce moment

Rentrée scolaire 2022-2023 dans l’Education catholique : le Père N’Dreman invite les acteurs du système à rester concentrés sur la réforme, leur « boussole »

Scandale à la Fif : le car régie, l'anarque du siècle !