Reconnaissance du mérite : l’ex maire de Maféré, Dr Michel Kadjo nommé au Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel





reconnaissance-du-merite-lex-maire-de-mafere-dr-michel-kadjo-nomme-au-conseil-economique-social-environnemental-et-culturel

Malgré sa défaite aux dernières élections, les population demande à Dr Kadjo de se représenter pour les futures échéances électorales



L’ex maire de la commune de Maféré, Dr Michel Kadjo, fait partie des 13 personnalités récemment nommée au Conseil économique, social, environnemental et culturel (CESEC), a-t-on consulté, dans un décret signé le 4 avril 2024 par le président de la République, Alassane Ouattara.

Maire sortant et candidat malheureux du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Dr Michel Kadjo, dont on dit de lui qu’il est un bosseur, a tapé dans l’œil du président de la République qui n’a pas hésité à le nommer parmi les 13 personnalités faisant leur entrée au sein de cette institution qui donne son avis sur les projets de lois, d’ordonnances ou de décrets ainsi que les propositions de lois qui lui sont soumis.

Dans le secteur éducation et formation, nous apprend-on, il a décidé depuis trois ans, d’octroyer des bourses d’étude aux trois meilleurs élèves de la commune afin de leur permettre de poursuivre leurs études en France. Et ce, grâce aux partenariats qu’il a réussi à tisser avec des partenaires.

Les jeunes bacheliers ne sont pas en reste. Chaque année, nous dit-on, ce sont des bourses d’une valeur de 30 millions FCFA qui sont octroyés aux jeunes élèves de ce département.

Président de l'Ordre des chirurgiens-dentistes de Côte d'Ivoire, Dr Kadjo a été confronté lors de son mandat aux premiers défis liés aux infrastructures routières par la réhabilitation des voies pour améliorer et l'accessibilité à la ville et à la campagne.

A cela s’ajoutent d’autres réalisations qui ont donné fier allure à la ville. Il s’agit entre autres de château d’eau, les écoles, les centres culturels, les salles polyvalentes, les dispensaires, les centres de santé qui sont sortis dans les périphéries de la commune.

Avec le soutien du gouvernement dans le cadre de son programme social, et grâce au lobbying du président du Conseil Régional, le Docteur Aka Aouélé, deux autres châteaux ont été construits, portant la capacité en eau à plus de 700 mètres cubes pour la seule ville de Maferé.

Toujours selon nos sources, il s’est investi afin que les femmes de sa commune puissent bénéficier du Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI), initié par la Première dame, Dominique Ouattara et dont le montant avoisine les 2 milliards FCFA au niveau de la région du Sud-Comoé.

Pour toutes ces actions, ces populations émettent le vœu de le voir se représenter pour les futures échéances électorales afin de poursuivre l’œuvre de développement qu’il a entrepris.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Femme et chef de village d'Abrobakro : La petite histoire de Nanan Elisabeth Aga

Tournoi qualificatif CAN U20 : les Eléphanteaux affrontent le Mena du Niger ce samedi