Marché des arts du spectacle d’Abidjan (MASA 2024) : la CEDEAO octroie des prix aux meilleurs jeunes humoristes et slameurs





marche-des-arts-du-spectacle-dabidjan-masa-2024-la-cedeao-octroie-des-prix-aux-meilleurs-jeunes-humoristes-et-slameurs

la CEDEAO est déterminée à soutenir les jeunes humoristes et slameurs



La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) octroie, au cours du Marché des arts du spectacle d’Abidjan (MASA), un prix d’une valeur de 3000 dollars US (environ 1.650.000 FCFA) au meilleur jeune humoriste en Afrique de l’Ouest et  un autre prix d’une valeur de 2000 Dollars US (environ 1.100.000FCFA) au meilleur jeune slameur en Afrique de l’Ouest). L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse le vendredi 19 avril 2024 à la Représentation résidente de l’organisation à Abidjan.

 « La participation de la CEDEAO au MASA s’inscrit dans l’axe stratégique 2 de, son programme  intitulé « développement des industries culturelles et créatives et du marché régional des biens et services culturels sont les objectifs sont de renforcer la professionnalisation  des créateurs et des opérateurs culturels, ainsi que de soutenir la dynamisation de la chaine de valeur des industries culturelles et créatives », a fait savoir le chef de la Division Culture, Dr Raguidissia Emile Zida qui a animé la conférence de presse en compagnie du directeur éducation, science et culture de l’institution sous-régionale, professeur Abdoulaye Maga.

Il n’a pas manqué d’informer que la CEDEAO dispose d’une politique culturelle depuis décembre 2019 qui a pour objectifs de contribuer au développement socio-économique durable et à l’intégration régionale par la promotion de la diversité culturelle des industries culturelles et créatives.

« Cette politique contient cinq priorités comme axes stratégiques. Il s’agit de la protection et la promotion de la diversité culturelle ; du développement des industries culturelles et créatives et du marché régional des biens et services culturels ; de la promotion de la culture de la paix et de l’éducation culturelle ; de la protection et du développement de la propriété intellectuelle et du renforcement de la gouvernance et du système d’information de la culture », a détaillé Dr Zida.

Cette rencontre avec la presse a été l’occasion pour les conférenciers d’annoncer l’organisation prochaine du Festival des arts et de la culture de la CEDEAO (Ecofest) qui se tiendra au mois de septembre 2024 en Côte d’Ivoire.

Solange ARALAMON

 

 

 


Partarger cet article

En lecture en ce moment

Bouaké : une vendeuse de drogue interpellée avec une importante quantité de cannabis

Liberté provisoire pour Laurent Gbagbo et Blé Goudé : Pourquoi la juge Herrera est réticente au huis clos du jeudi