Doh Simon (député PDCI-RDA) : « le président Alassane Ouattara et son équipe ont échoué »





doh-simon-depute-pdci-rda-le-president-alassane-ouattara-et-son-equipe-ont-echoue

Doh Simon (au milieu) estime que Tidjane Thiam est l'homme qu'il faut pour sauver la Côte d'ivoire



Le mouvement « Génération verte de Tidjane Thiam », avec à sa tête Éric Gnamaka Dogbo, a organisé « une journée de formation des formateurs » dénommée « Allons à l’école de Thiam », ce mercredi 25 avril 2024, au foyer des jeunes de Marcory. Une journée marquée par la présence de plusieurs personnalités du Pdci-Rda dont le Professeur Patrice Attogbain, membre du bureau politique du Pdci-Rda, et le député Doh Simon, président du Groupe parlementaire du Pdci-Rda. Ces proches collaborateurs de Tidjane Thiam, candidat déclaré à la présidentielle 2025, ont longuement échangé avec les membres dudit mouvement qui ont massivement effectué le déplacement.

Le député Serge Doh, dans son intervention, n’a pas du tout été tendre avec le régime en place. Pour lui, le président Alassane Ouattara et son équipe ont échoué.  Et il a donné ses raisons. « La réconciliation entre les ivoiriens n’est pas au rendez-vous, il faut aller voir les ivoiriens partout dans les campagnes, dans les villes pour voir le discours que les ivoiriens tiennent entre eux, la réconciliation n’est pas au rendez-vous… », a-t-il soutenu, puis d’ajouter : « Ensuite, nous avons l’éducation, nous sommes quasiment les derniers en Afrique subsaharienne, au niveau de la santé, nous sommes au bas de l’échelle, on a des taux de pauvreté qui dépassent les 60% dans certaines régions du pays… au niveau de l’agriculture, nous sommes en déficit en matière de production de riz, de manioc, de produits vivriers, ce qui entraine une flambée des prix sur les marchés, l’endentement de notre pays est tellement inquiétant que le FMI nous demande d’augmenter les taxes, or l’augmentation des taxes est égale à augmentation du prix du pétrole, des impôts, en conséquence à l’augmentation de la cherté de la vie… au regard de toutes ces choses, mon constat est que le président Ouattara et son équipe ont échoué, nous avons besoin d’un homme nouveau pour relever tous ces défis… et cet homme c’est Tidjane Thiam. », a-t-il soutenu.

De son côté, le professeur Professeur Patrice Attogbain a présenté le parcours scolaire, anniversaire et professionnel du président du Pdci-Rda.  « Monsieur Tidjane Thiam est un modèle d’excellence qui doit être enseigné à la jeunesse ivoirienne et africaine, brillant parcours scolaire, premier africain polytechnicien, major de l’école des mines, administrateur de plusieurs grosses sociétés…, A 31 ans, directeur général du Bned, artisan de la Côte d’Ivoire et des plus grands projets de l’Eléphant d’Afrique, ministre de la planification … Après toute cette riche expérience au plan national et international, ce monsieur est aujourd’hui prêt à se mettre au service de la Côte d’Ivoire…Il a déjà pris les rênes du Pdci-Rda, et il ambitionne d’être aujourd’hui le prochain président de la République de Côte d’Ivoire…Pour nous c’est une chance inespérée… », a-t-il lancé.

Le PDCI-RDA fier de Gnamaka Dogbo Eric

Par ailleurs, le Professeur Attogbain Patrice et le député Doh Simon ont félicité Gnamaka Dogbo Eric pour la création du mouvement « Génération verte de Tidjane Thiam », un mouvement dont les membres ne sont pas du Pdci-Rda , mais qui ont décidé de mener des actions afin d’inciter les ivoiriens à voter pour Tidjane Thiam lors de l’élection présidentielle de 2025.  « Nous sommes heureux que le président Gnamaka et son équipe font aujourd’hui, parce que ce ne sont pas des militants du Pdci-Rda, ce sont des jeunes volontaires qui savent où se trouvent l’intérêt de la Côte d’Ivoire, et qui à l’unisson ont bâti le rappel des troupes pour que nous soyons là pour leur enseigner ce que c’est que la vérité… », a lancé le Professeur Attogbain Patrice.

 

Gaël Z

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Mali : Bamako suspend la délivrance de visas aux citoyens français

Fif : Suspension du processus électoral, la Fifa a tranché