Abidjan accueille en décembre, le 3e forum économique Afrique-Japon du secteur privé





abidjan-accueille-en-decembre-le-3e-forum-economique-afrique-japon-du-secteur-prive

La poignée de main qui renforce les relations d’amitié entre le Japon et la Côte d’Ivoire



Le président de la République, Alassane Ouattara, s’est entretenu ce lundi 29 avril 2024, à Abidjan, avec la ministre japonaise des Affaires étrangères, Mme Kamikawa Yoko. Selon les informations de la présidence de la République ivoirienne, l'entretien a porté sur la coopération bilatérale entre la Côte d’Ivoire et le Japon, et les moyens à mettre en œuvre pour son renforcement.

Le Président Alassane Ouattara a salué la longue relation d’amitié qui lie la Côte d’Ivoire et le Japon depuis 1966, avant de relever les nombreux investissements obtenus par notre pays de la part du gouvernement japonais, notamment dans les secteurs des infrastructures, de l’énergie, de l’agriculture ainsi que du social.

Il a indiqué que le Japon et la Côte d’Ivoire ont convenu de l’organisation en terre ivoirienne, en décembre prochain, d’un Forum économique Afrique-Japon du secteur privé. Une initiative qui démontre l’attractivité de notre pays.

Le chef de l’État a, par ailleurs, ajouté que l’échangeur « Shinzo Abé de l’Amitié ivoiro-japonaise » situé à Treichville, qui est réalisé à 70%, sera inauguré l’année prochaine.

Le Président Alassane Ouattara a remercié son hôte pour la qualité des relations d’amitié et de confiance entre le Japon et la Côte d’Ivoire, ainsi que pour le niveau d’évolution des échanges commerciaux entre les deux pays. Il a souligné la présence en terre ivoirienne d’une vingtaine d’entreprises japonaises, et souhaité l’accélération du processus de mise en œuvre, dans les meilleurs délais, des Unités de montage des véhicules de marque ‘’Toyota’’ dans notre pays.

Il a également demandé à Kamikawa Yoko, de traduire à Sa Majesté l’Empereur et au Premier ministre japonais, sa gratitude et son profond respect.

Pour sa part, la ministre des Affaires étrangères du Japon a exprimé sa gratitude au chef de l’État pour ses mots de compassion suite au tremblement de terre dans la péninsule de Noto.

Elle a marqué sa satisfaction quant à l’approfondissement des relations d’amitié entre le Japon et la Côte d’Ivoire ces dix dernières années dans divers domaines de coopération. Elle a également fait le constat que la construction de l’échangeur de l’Amitié ivoiro-japonaise et le développement du Port Autonome d’Abidjan progressent conformément au calendrier établi.

La ministre des Affaires étrangères du Japon a affirmé que son pays considère la Côte d’Ivoire, qui maintient chaque année un taux de croissance économique élevé et bénéficie d’un environnement des affaires stable et favorable, comme la porte d’entrée pour rayonner en Afrique de l’Ouest francophone.

C’est pourquoi, elle a indiqué qu’avec les problèmes de sécurité constatés actuellement dans le Sahel, le maintien de la stabilité politique et économique en Côte d’Ivoire est la clé de la paix et de la stabilité régionale et même continentale.

A cet égard, elle a souligné que son pays contribuera à la paix et à la stabilité en renforçant les capacités de contrôle des frontières et des réponses d’urgence dans les régions du Nord, en améliorant les services publics et en soutenant les réfugiés ainsi que les familles d’accueil.

Mme Kamikawa Yoko a affirmé que la Côte d’Ivoire et le Japon continueront de travailler de concert pour promouvoir les valeurs communes de démocratie et de l’État de droit, tout en rappelant que les deux pays renforceront davantage leurs relations de coopération bilatérale pour relever les défis.

Auparavant, Alassane Ouattara a reçu, ce même jour, à Abidjan, avec le commandant du Commandement militaire des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM), le général Michael Langley.

Les échanges avec le général Langley, ont porté, toujours selon une note de la présidence de la République, sur la coopération et le partenariat en matière de sécurité entre le Commandement militaire des États-Unis pour l’Afrique et la Côte d’Ivoire, et les voies et moyens à explorer en vue de les renforcer davantage ; notamment dans les domaines du renseignement et de la formation, de manière à faire face efficacement à la problématique de la sécurité non seulement en Côte d’Ivoire, mais également au niveau de la sous-région.

Le commandant d’AFRICOM a profité de cette rencontre pour féliciter le chef de l’État et le peuple ivoirien pour la parfaite organisation de la 34è édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Football (CAN 2023), avec plus de deux milliards de téléspectateurs à travers le monde, et surtout pour le sacre de l’équipe nationale de football de Côte d’Ivoire, les « Éléphants ».

Source : présidence de la République

NB : le titre est de la rédaction

En lecture en ce moment

Point de la situation de la COVID-19 au 17/02/2022

Recrutement des personnes handicapées à la fonction publique, des révélations qui éclaboussent le Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale