Me Adama Camara aux jeunes avocats de Côte d’Ivoire : « Il est question pour chacun d’entre nous d’être capable de s’adapter et de se mettre à la hauteur des défis actuels »





me-adama-camara-aux-jeunes-avocats-de-cote-divoire-il-est-question-pour-chacun-dentre-nous-detre-capable-de-sadapter-et-de-se-mettre-a-la-hauteur-des-defis-actuels

Plusieurs personnalités du monde du droit ont répondu à l'invitation de l'AJA-CI



L’Association des jeunes avocats de Côte d’Ivoire (AJA-CI) célèbre depuis le jeudi 2 mai 2024, au Palais de la culture d’Abidjan-Treichville, ses 40 ans, sur le thème : « Les mutations de la profession d’Avocat : défis et opportunités ».

Parrain de cette activité, Me Adama Camara, ministre ivoirien de l'Emploi et de la Protection sociale, a salué cette initiative, soulignant que 40 ans représentent l'âge de la maturité. Il a mis en avant le rôle essentiel de l'avocat en tant que gardien des principes fondamentaux de la société, préservant l'équité, la liberté et la justice.

«  Il est question pour chacun d’entre nous d’être capable de s’adapter et de se mettre à la hauteur des défis actuels ; défis multiples et multiformes qu’il est de notre responsabilité de surmonter pour que cette noble profession continue d’avoir toute sa raison d’être et de jouer un rôle éminemment important dans notre système judiciaire », a-t-il recommandé.

Il a conseillé à ses jeunes confrères de se mettre à l’ère des nouvelles technologies qui ont profondément transformé la pratique du droit. Pour lui, les avocats doivent avoir recours aux outils numériques, aux logiciels de gestion des affaires juridiques et aux bases de données légales. Même si ces outils qui garantissent une efficacité certaine posent également des défis en termes de confidentialité des données et de cyber sécurité.

Le ministre de la Jeunesse et de l'Insertion sociale, Mamadou Touré, a dit les engagements du gouvernement ivoirien pour accompagner les initiatives des jeunes avocats. Il s’agit de l'accompagnement des stagiaires au sein des cabinets et de l'assistance à l'ouverture de nouveaux cabinets.

Le Bâtonnier de l'ordre des avocats de Côte d'Ivoire, Me Claude Mentenon, a appelé les jeunes avocats à rester fidèles à leur serment et à maintenir la flamme de l'engagement allumée.

La célébration qui prendra fin le samedi 4 mai 2024 réunit plusieurs responsables d'associations d'avocats d'Afrique et de nombreuses personnalités juridiques.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Après l’incendie l’usine de la SAIC annonce la reprise des activités

Célébration des 10 ans des « Lauréades » : La fondatrice salue le travail des enseignants et des parents