Lutte contre la dégradation de l'environnement : l’Association plantes d’Afrique annonce la première édition du « Salon des arbres nourriciers »





lutte-contre-la-degradation-de-lenvironnement-lassociation-plantes-dafrique-annonce-la-premiere-edition-du-salon-des-arbres-nourriciers

Ibrahim Ouattara entend apporter la contribution de son organisation à la restauration du couvert forestier ivoirien



La première édition du « Salon des arbres nourriciers d’Afrique » se déroulera du 31 juillet au 3 août 2024 au musée des civilisations et à la bibliothèque nationale à Abidjan. L’information a été annoncée par le président de l’Association pour les plantes d’Afrique, Ibrahim Ouattara, dimanche 5 mai 2024, lors d’un point de presse au musée des civilisations.

L’objectif de cet événement, selon le comité d’organisation, est de valoriser les espèces indigènes d’arbres et de plantes non ligneuses d’Afrique dans une perspective de développement durable. De plus, il vise à créer un cadre promotionnel international, inclusif et significatif pour ces espèces.

Dans son discours d’ouverture, Ibrahim Ouattara a souligné l’urgence de protéger les trésors naturels de l’Afrique face aux défis croissants de la sécurité alimentaire, du changement climatique et de la dégradation de l’environnement. « Il est plus que jamais urgent de valoriser et de protéger ces trésors naturels. C'est pourquoi, l'Association pour les plantes d'Afrique a pris l'initiative d'organiser ce salon, qui se veut une plateforme d'échanges, de sensibilisation et de mobilisation autour de la cause des arbres nourriciers d'Afrique. "Au cours de cet événement exceptionnel, nous réunirons des experts, des chercheurs, des acteurs du monde agricole et forestier, des représentants des pouvoirs publics et des organisations de la société civile pour partager leurs connaissances, leurs expériences et leurs innovations", a-t-il déclaré.

La cérémonie a réuni plusieurs personnalités dont le lieutenant Negba, représentant le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba. Il a soutenu que son ministère va accompagner cette initiative. « J'avoue que je me suis senti à l'aise lorsque le président parlait de la faune et des espèces à protéger. C'est notre métier, et le fait de voir des particuliers s'y intéresser me réjouit. Je tiens à vous rassurer que le ministre est disponible pour vous accompagner».

Pendant les quatre jours de festivités, le salon proposera plusieurs activités. Des expositions thématiques, des conférences animées par des experts qui exploreront les subtilités de ces plantes précieuses et les défis liés à leur gestion durable seront au menu. Sans oublier des ateliers pratiques qui permettront aux participants d’acquérir des compétences concrètes en matière de plantation d’arbres, de transformation des produits alimentaires issus des arbres et d’adoption de techniques agroforestières durables. Des visites guidées sur les sites de plantation d’arbres nourriciers offriront un aperçu concret sur la valeur de ces arbres et leur contribution au développement local.

Daniel Bini

En lecture en ce moment

L’international ivoirien Wilfried Zaha s’est marié ce week-end à Londres

Religion : le Maoulid, commémoration de la naissance du prophète Mohamad, célébré dans la nuit du lundi 17 au dimanche 18 octobre (Cosim)