SILA 2024: le livre présenté comme un pari toujours gagnant





sila-2024-le-livre-presente-comme-un-pari-toujours-gagnant

l'ouverture du SILA 2024 a mobilisé de nombreuses personnalités de tous les bords politiques



Le mercredi 15 mai 2024, le parc des expositions de Port-Bouet a abrité la cérémonie d’ouverture de la 14è édition du salon international du livre d’Abidjan (SILA), autour du thème : « Le livre un pari toujours gagnant », en présence de plusieurs autorités politiques, administratives et culturelles.

De nombreuses personnes amoureuses des livres étaient à ce rendez-vous, avec à leur tête, le Grand chancelier de la Côte d’Ivoire, Ally Coulibaly parrain de l’édition 2024, la ministre de la culture et de la francophonie, Françoise Remarck  qui en assure la présidence et de  la délégation du pays invité le Kenya représenté par M. Chambi Herman.

«A tous, les jeunes et moins jeunes, la lecture offre le savoir, le savoir-faire et savoir-être. Elle véhicule la vérité la sagesse et la beauté. Elle est depuis 5000 ans sous une forme ou sous une autre, des tablettes de calcaire aux papyrus, du papier imprimé au clavier numérique, l’instrument de la connaissance du présent et du passé », a indiqué Ally Coulibaly.  Ajoutant que le Sila est une fête. « Et le roi de cette fête demeure le livre de papier, qu’on achète comme une gourmandise, dont on renifle  symboliquement le parfum, qu’on feuillette  avec délicatesse et dont la lecture nous apprivoise », a-t-il dit.

La ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, a déclaré pour sa part, que «le choix de l'auteur à l’honneur, l’écrivain ivoirien Serge Bilé, confirme l'ouverture du Sila à renforcer sa notoriété à l’international ». S’adressant aux acteurs du livre, elle a réaffirmé son ambition et sa disponibilité pour que la Côte d'Ivoire soit la référence sur la question du livre. Consciente des difficultés et  a invité les acteurs de la chaîne du livre à faire des contributions pour créer la « maison du livre ».

Prenant la parole, le commissaire général de ce salon, Anges Félix N’dakpri, a traduit toute sa gratitude et sa reconnaissance à toutes les personnalités et acteurs clés qui accordent un intérêt particulier à l’industrie du livre. « Le symbole et la symbolique des 25 ans de l’évènement est souvent associée à la notion de maturité, de stabilité et de longévité. Cela présente un moment important dans la vie de cet événement marqué par une certaine reconnaissance et une certaine réussite qui ont permis à celui-ci de perdurer aussi longtemps. Merci d’être nombreux, merci de célébrer et d’honorer le livre de la lecture par vos présences. S’il est possible de faire la fête aux mots, c’est grâce à ceux qui l’on rendu possible. Ceux qui ont accouché le livre, l’ont apprivoisé, ont tissé un pacte avec lui, au point d’en faire plus qu’un ami. », a-t-il déclaré.

 

Au cours de cette cérémonie, le représentant de la délégation du Kenya, Chambi Herman, a, au nom du ministre de l’égalité des sexes, de la culture, des arts du patrimoine Aisha Jumwa Katana, informé que son pays se tient prêt pour apporter son soutien à l’industrie de l'édition du livre. Il a invité les maisons d’édition ivoiriennes à venir au prochain salon du livre à Nairobi . 

Cette deuxième journée du salon international du livre d’Abidjan, dédiée à la journée des écoles, a permis aux officiels de visiter les différents stands des exposants.

 

Elisa Achi


En lecture en ce moment

Croissance économique : Alassane Ouattara annonce une projection de plus de 7% par an pour la période 2023 – 2025

Un dépôt de gaz prend feu à Yopougon , le GSPM dresse le bilan