Retour de Guillaume Soro : Myss Belmonde, Jean Gervais Tcheidé et Simon Doho se prononcent





retour-de-guillaume-soro-myss-belmonde-jean-gervais-tcheide-et-simon-doho-se-prononcent

Le retour de Guillaume Soro fait débat au sein de la classe politique ivoirienne



L'émission « Appels sur l'actualité » de la Radio France internationale (RFI), a réuni ce jeudi 16 mai 2024 le Secrétaire général du PPA-CI Jean Gervais Tcheidé,  Simon Doho du PDCI RDA et Myss Belmonde Dogo, ministre de la Cohésion nationale, de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté et cadre du RHDP pour débattre sur le thème : « Retour d'exil de Guillaume Soro, fait-il l'unanimité ? »

Pendant six minutes, chacun des invités a donné son point de vue sur la question posée par Juan Gomez, l'animateur de l'émission.

Répondant au nom du RHDP, Myss Belmonde a déclaré que l’ex-président de l’Assemblée nationale est libre de rentrer quand il veut : « On n’a jamais empêché Soro Guillaume de rentrer en Côte d’Ivoire. La preuve, nous avons l’ex-président Laurent Gbagbo qui est rentré. Nous avons Blé Goudé qui est rentré. Nous avons la majorité les exilés qui sont rentrés. Qu’est-ce qui empêche Soro de rentrer en Côte d’Ivoire ? Ce n’est pas le RHDP. Messieurs Laurent Gbagbo et Blé Goudé ont été condamnés mais aujourd’hui, ils font des meetings partout. Ils sont libres de leurs mouvements. Le RHDP va fixer des conditions pour le retour de Soro pourquoi? Et c’est trop donner de l’importance à ce sujet-là. Soro ce n’est pas le centre de la Côte d’ Ivoire. Il peut rentrer quand il veut.», a-t-elle déclaré.

Le porte-parole du PPA-CI, Jean Gervais Tcheidé, également secrétaire général du parti, a affirmé pour sa part que le RHDP devrait s'inspirer de la théorie de Laurent Gbagbo, en facilitant le retour au pays de Guillaume Soro comme il l’a fait pour le président Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié à l’époque. «Je rappelle que tout comme Soro aujourd’hui en exil, l’ancien premier ministre de la République, Alassane Ouattara était en exil. L’ancien président de la République, Henri Konan Bedié était en exil. Laurent Gbagbo en toute responsabilité a pris les dispositions lorsqu’il est arrivé au pourvoir, pour que les deux personnalités rentrent pour rassurer tout le monde. Il a pris des dispositions pour que dans leur vie quotidienne, ils choisissent eux-mêmes dans l’armée des gardes du corps. Alors Soro Guillaume qui avait été présenté comme le sauveur par rapport à leur pouvoir est aujourd’hui en rupture de banc avec ses amis d’hier. Je pense qu’il faut rassurer la Côte d’Ivoire. Après avoir fait la guerre à Laurent Gbagbo, ils ne vont pas se faire la guerre entre eux pour troubler le sommeil des ivoiriens », a-t-il dit.

Allant dans le même sens, Simon Doho du PDCI RDA a indiqué qu’il est bon que Guillaume Soro revienne au pays. « Je retiens qu’il a pris l’initiative d’après ce que j’ai lu, d’appeler le président de la République à deux reprises. C’est lui qui prend l’initiative, c’est une bonne chose. Maintenant, il y’a toujours des conditions sécuritaires.  Il y a un certain nombre de choses qu’il faut mettre en place pour faciliter son retour. En tout cas nous, nous sommes pour qu’il revienne. Nous sommes pour qu’il participe au dialogue de la réconciliation, de la vraie réconciliation, pour qu’on trouve ensemble la voie qui mène à la paix », a-t-il fait savoir

Daniel Bini


En lecture en ce moment

Les concours directs de recrutement à l’Ecole de police 2019, ouverts

Les premiers mots de Blé Goudé à son arrivée en Côte d’Ivoire