Prix des tomates en hausse à Abidjan: les explications des grossistes





prix-des-tomates-en-hausse-a-abidjan-les-explications-des-grossistes

Tomate 500fr marché de sideci



Depuis un certain temps, une hausse du prix de la tomate est constatée sur les marchés d'Abidjan. Dans certains marchés visités à Adjamé (marché Gourou) et Yopougon (marché Sideci), le tas de 4 tomates est vendu à 500 francs CFA. Le prix du kilogramme varie entre 1300 et 1800 francs CFA. D'autres vendeuses vendent la tomate à l'unité au prix de 100 francs CFA. Dans les « garbadromes », la tomate se fait rare. Aïssata Sidibé et Solange Adou, grossistes, affirment qu'il ne s'agit pas d'une pénurie, mais que cette situation est due au réchauffement climatique et au fait que ce n'est pas encore la saison des tomates.

« Je suis grossiste et producteur de produits maraîchers et à cause des fortes chaleurs actuellement, c’est difficile de faire la culture de la tomate. En fait, les feuilles des plantes brûlent donc tout s’explique avec le coût très élevé des produits maraîchers actuellement. Les températures élevées et les sécheresses fréquentes affectent négativement la croissance des plants de tomates, ce qui réduit considérablement les rendements », nous a confié Solange Adou.

Aïssata Sidibé, grossiste en fruits et légumes depuis plus de 15 ans au marché de Cocody donne une autre raison. Selon elle, ce n’est pas encore la saison de la tomate.  « Chaque année, à la même période, le prix de la tomate connaît une hausse. En février dernier, le kilo se vendait à 500 francs CFA, alors qu'aujourd'hui, c’est entre 900 et 1 000 francs CFA. C'est la période et c'est ainsi chaque année. Vous allez voir, quand la saison de tomate va arriver, les prix vont diminuer. Sinon il n’y a pas de pénurie. »

En attendant la vraie saison de la tomate, les habitants continuent de subir cette hausse de prix.

Daniel Bini

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Meeting de l’opposition : Le début d’une leçon de démocratie

Vaccin contre la covid-19 : l’Inde offre 50.000 doses à la Côte d’Ivoire