Projet de labellisation du caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire : Charles-Emmanuel Yacé ambitionne d’améliorer le revenu des acteurs du secteur





projet-de-labellisation-du-caoutchouc-naturel-de-cote-divoire-charles-emmanuel-yace-ambitionne-dameliorer-le-revenu-des-acteurs-du-secteur

Charles-Emmanuel Yacé et les acteurs de la filière hévéa sont décidés à labelliser la caoutchouc naturel de Côte d'ivoire



L’Association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC) a organisé, le mercredi 22 mai 2024 à Abidjan, un atelier de présentation du projet de labellisation, selon un communiqué dont pressecotedivoirfe.ci a reçu copie.

 Au cours de cette rencontre, le président du Conseil d’administration de l’APROMAC, Charles-Emmanuel Yacé, a invité tous les acteurs de la filière hévéa et les partenaires techniques du secteur, à contribuer à la réalisation de ce projet, en vue « d’améliorer le revenu des producteurs, des usiniers et de l’ensemble des opérateurs économiques de la filière ». 

« La Côte d’Ivoire en tant que premier producteur africain et troisième producteur mondial se doit d’innover et de se démarquer sur le marché international. Le projet de labellisation s’inscrit donc dans une dynamique d’excellence et de valorisation de notre production. Cette labellisation vise à garantir une qualité irréprochable du caoutchouc naturel made in Côte d’Ivoire, en mettant en avant les pratiques agricoles durables et responsables de nos producteurs. Elle permettra non seulement de renforcer notre compétitivité mais aussi de répondre aux exigences croissantes des consommateurs et des industriels en matière de traçabilité et de durabilité », a-t-il argumenté. 

 

A l’attention des participants provenant des structures sous tutelle, des deux Collèges de l’APROMAC (producteurs et transformateurs)  des ministères (Commerce et Industrie, Eaux et Forêts, Environnement, Développement durable et Transition écologique, Emploi et protection sociale) ainsi que des structures de recherche et du Comité national de surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants, Charles-Emmanuel Yacé a souhaité des échanges inclusifs, indique la note. 

« Les observations et les commentaires de tous seront recueillis et intégrés au document projet afin que les travaux relatifs à l’élaboration de l’avant-projet et ensuite du projet de norme soient le reflet de tous », a-t-il signifié.  

Le coordonnateur du projet, Dr. Pierre Ackah Angniman, a annoncé qu’après deux séances de travail, une offre technique et financière transmise à l’APROMAC a pris en compte la création d’une structure dédiée à la mise en œuvre et au suivi des activités de la norme et de la certification en charge de superviser les activités de l’APROMAC, afin d’assurer la crédibilité et l’impartialité.

Ouvrant l’atelier, le représentant du ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières, André Kouakou Kouassi, par ailleurs directeur des organisations professionnelles agricoles (DOPA) et commissaire du gouvernement au conseil d’administration de l'APROMAC, s’est félicité de ce « projet ambitieux qui vise non seulement à garantir la qualité supérieure de la production nationale mais aussi à promouvoir des pratiques agricoles durables et responsables ». Pour lui, la labellisation du caoutchouc naturel ivoirien représente une opportunité exceptionnelle. C’est pourquoi, il a insisté sur l’importance de la collaboration et la détermination des acteurs de la filière Hévéa, gage de réussite du projet de labellisation. 

« Elle nous permettra de nous démarquer sur le marché international, de répondre aux exigences des consommateurs en matière de durabilité, traçabilité et de valoriser le travail acharné de nos producteurs. En outre, elle contribuera à l’amélioration des conditions de vie des acteurs de la filière et au développement économique de nos régions rurales », a-t-il révélé. 

Le communiqué conclu que l’APROMAC a créé au sein de son secrétariat exécutif, un projet pour l’élaboration de la norme pour le caoutchouc naturel durable et traçable dénommé « Projet de Labellisation du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire ». 

 

 

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Grossesse en milieu scolaire : Dr Albert Yao dévoile sa solution

Congrès du PPA-CI: Laurent Gbagbo rend hommage à l’artiste S Kelly