Découverte d’un gisement de coltan par la SODEMI à Issia (Communiqué)





decouverte-dun-gisement-de-coltan-par-la-sodemi-a-issia-communique

Le directeur général de la SODEMI, Koné Moussa Seydou



La Société pour le développement minier de la Côte d’Ivoire (SODEMI), priorisant la recherche intensive des Métaux de haute technologie (MHT), ouvre une nouvelle ère minière avec la découverte d’un gisement de Coltan (colombo-tantalite) à Issia (centre ouest, région du Haut Sassandra).

Selon une note d’information transmise à l’AIP, mardi 28 mai 2024, la SODEMI, titulaire du Permis d’exploitation n° 52 (PE 52), devient une des premières sociétés minières en Afrique de l’Ouest à se lancer dans la production de ce minerai hautement stratégique, indispensable dans la fabrication des équipements électroniques. Une initiative rendue possible grâce au travail des équipes techniques de la Société.

« La persévérance dans l’action positive de nos équipes a abouti à la découverte du gisement économiquement exploitable de colombo-tantalite. C’est avec un grand soulagement et une joie immense que nous avons accueilli la décision du Conseil des ministres du 22 mai 2024 qui a adopté un décret autorisant la prise de participation financière de la SODEMI au capital social de la société anonyme dénommée Ivoire coltan, en abrégé IC », s’est exprimé le directeur général, Koné Moussa Seydou.

Le secteur minier, au cœur des préoccupations du gouvernement, a été présenté dans le Plan national de développement (PND 2021-2025) comme le deuxième pilier de l’économie ivoirienne.

Progressivement, sous l’autorité du président de la République, Alassane Ouattara et des orientations gouvernementales, les connaissances géo-scientifiques du sous-sol ont été activées par les travaux de recherche et d’exploration minières menés par la SODEMI. Lesquels travaux ont permis l’installation en Côte d’Ivoire d’entreprises minières opérant dans les commodités telles que l’or, le manganèse, le nickel, la bauxite et bien d’autres.

La Société porte actuellement de grands espoirs sur la révolution du secteur minier à travers ses projets de construction de l’usine d’affinage d’or, les recherches de Nickel Cobalt à Kaniasso, le Molybdène à Boundiali et le Lithium à Sakassou et Guiglo.

La SODEMI, dont le cœur de métier est l’exploration et l’exploitation, porte depuis 1962, les ambitions minières de la Côte d’Ivoire.

(AIP)

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Audit et contrôle de l’administration publique : treize inspecteurs d’Etat prêtent serment devant le Cour des comptes

Législatives 2021 : La CEI retire un candidat de liste définitive à Akoupé-Becouefin