Et vlan/PIB et croissance aux pieds de galère!





et-vlanpib-et-croissance-aux-pieds-de-galere


«On ne mange pas le PIB. Nous devons nous assurer que nos systèmes fonctionnent, que les gens ont des emplois ou qu'ils créent des emplois pour gagner leur vie. Nous devons promouvoir et permettre l'entrepreneuriat des jeunes.», a déclaré hier jeudi 30 mai 2024, le président du Groupe de la BAD, Akinwumi Adesina, lors de la présentation du Rapport sur les Perspectives économiques en Afrique. La croissance du revenu est-elle le seul aspect du développement et améliore-t-elle le niveau de bien-être de la population ? Voilà la question que ne se posent pas nos dirigeants qui se contentent de brandir le développement économique en l’associant généralement à la croissance du PIB par habitant. Pourtant, le développement ne se réduit pas au PIB ; il s’agit d’un processus multidimensionnel qui implique non seulement une augmentation quantitative du capital, de la production et de la consommation, mais aussi des changements sociaux et politiques qualitatifs qui élargissent les choix offerts aux individus. Le progrès institutionnel, les droits humains, la démocratie, l’égalité des sexes et d’autres capacités font partie du développement. Une croissance à deux chiffres et les habitants qui meurent de faim, croulent sous la dette, n’est pas une. C’est une croissance aux pieds de galère.

EDDY PEHE


Partarger cet article

En lecture en ce moment

Dabou : un couvre-feu instauré 

Italie: Gervinho se réconcilie avec les supporters de Parme