Le gouvernement dissout l’Institut national de la statistique





le-gouvernement-dissout-linstitut-national-de-la-statistique

L’INS fait désormais place à l’Agence nationale de la statistique



Le gouvernement a adopté en Conseil des ministres tenu ce mercredi 12 juin 2024, au Palais présidentiel, en présence du président de la République, Alassane Ouattara, un décret portant dissolution l’Institut national de la statistique (INS) et son remplacement par l'Agence nationale de la statistique.

« Le Conseil a adopté quatre décrets à savoir : le conseil a adopté un décret portant dissolution de l’Institut national de la statistique (INS), le décret portant création, attribution, organisation et fonctionnement de l’agence d’exécution dénommée Agence nationale de la statistique, le décret portant création, organisation et fonctionnement du Fond national de développement de la statistique (Fnds) et le décret portant création, attribution, composition, organisation et fonctionnement du Conseil national de la statistique (CN Stat) », a annoncé le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly.

L’ensemble de ces quatre décrets, selon Amadou Coulibaly, « portent des innovations majeures en vue de définir concurremment, un système statistique national moderne et performant doté de ressources adéquates pour produire et diffuser en toute indépendance, et en temps opportun, des données statistiques fiables ».

Ces innovations, a-t-il expliqué, s’articulent autour de la création de trois nouvelles structures en matière de statistique à savoir : l’Agence nationale de la statistique, le Fonds national de développement de la statistique et le Conseil national de la statistique.

L’Agence nationale de la statistique devient donc le nouvel organe central chargé de l’animation du système statistique national.

Se voulant plus précis, il a fait savoir que la dissolution de l’INS n’est pas liée à une quelconque question d’inefficacité. « Loin s’en faut. Il s’agit de renforcer le dispositif en termes de statistique national, d’améliorer les performances », a-t-il déclaré, ajoutant qu’en passant d’un institut à une agence, le gouvernement élargit le champ de compétence de cette agence.

Lambert KOUAME  

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Point de la situation de la COVID-19 au jeudi 11 mars 2021

Bureau politique du PDCI: Henri Konan Bédié sans pitié pour le RHDP, parti unifié