Affaire déchets toxiques : Claude Gohourou fait une mise au point et rassure les victimes





affaire-dechets-toxiques-claude-gohourou-fait-une-mise-au-point-et-rassure-les-victimes

Claude Gohourou, le président de la Coordination nationale des victimes des déchets toxiques de Côte d'Ivoire (CNVDT-CI) interpelle la Cour de cassation



Le président de la Coordination nationale des victimes des déchets toxiques de Côte d'Ivoire (CNVDT-CI), Claude Gohourou, a fait une déclaration pour interpeler la Cour de cassation qui a déclaré via les réseaux sociaux, avoir mis fin au volet pénal de l'affaire des déchets toxiques. Cette déclaration a été faite dans une correspondance en date du jeudi 19 juin 2024 et dont pressecotedivoire.ci a reçu copie,

Il a tenu à apporter, selon le document, quelques clarifications afin de rassurer les victimes. « A la vérité, je n'ai pas connaissance, officiellement, de cette décision. Encore moins, mes avocats. Il nous paraît donc suspect que le greffe transmette une décision à certaines personnes qui ne sont pas partie prenante de cette affaire au détriment des concernés », déclare-t-il dans la note.

Le président de la CNVDT-CI dit attendre cette décision. Car pour lui, la Cour de cassation, en clôturant l'affaire, a pu identifier les vrais auteurs du détournement des fonds des victimes des déchets toxiques.

« La Cour a reçu tous les éléments impliquant certaines personnalités dont la culpabilité est avérée. Sur cette base, et sous réserve de la grosse de ladite décision, nous espérons que la vérité et la justice ont guidé cette institution dans sa prise de décision », justifie-t-il.

Claude Gohourou affirme par ailleurs que cela fait 15 ans que les victimes attendent leurs fonds et la vérité. « Nous ne saurions accepter sans réaction et paraître ainsi comme des boucs émissaires dans cette affaire nationale et internationale. Je suis innocent dans ce dossier et les preuves sont légion pour l'attester. La justice a reçu ces éléments, donc nous attendons la décision rédigée », ajoute-il fermement.

Décidé à faire éclater la vérité, Claude Gohourou dit être déterminé, avec les victimes et ses avocats, à aller juqu'au bout  dans cette affaire. Il appelle les victimes à la sérénité et à la vigilance.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Projet « Akwaba city », ville nouvelle : la vision de Touré Ahmed Bouah expliquée aux autorités portuaires

Assemblée parlementaire de la Francophonie : Soro Guillaume gagne une bataille au Maroc