Salon africain du football (SAF) : l’économie sportive au cœur des débats de la 3e édition





salon-africain-du-football-saf-leconomie-sportive-au-coeur-des-debats-de-la-3e-edition

E commissariat général du salon africain du football 2024, satisfait des résultats de la 3ème édition



La  troisième édition du Salon africain du football (SAF), qui s’est déroulée les 28 et 29 juin 2024, au Sofitel hôtel ivoire d’Abidjan a rassemblé de nombreux acteurs clés du monde sportif, sur  le thème : « économie sportive : impact de la Can 2023, quel bilan ? ».

Pendant deux jours, les amoureux du football se sont  retrouvés autour du fondateur du salon Jean Tanguy Yapoidou, pour savourer ce moment avec les experts venus de la France, de l’Espagne, du Congo et le Cap vert. « Il a fallu le penser et l’implémenter pour qu’il existe avec l’objectif de réunir pendant deux jours tout l’écosystème du football africain et d’ailleurs, afin de réfléchir sur les problématiques de notre sport roi, qui passionne. Mais au- delà de la passion, le football est pourvoyeur d’emplois, participant ainsi à la dynamique de l’économie de nos pays », a fait savoir l’initiateur du projet.

Il a  d’ailleurs déclaré lors de l’ouverture,  que « cet évènement à rayonnement continental vise à promouvoir le développement du football africain au travers de l’économie du sport ».  C’est donc, selon lui, une plateforme unique pour discuter des défis, explorer les opportunités et célébrer les accomplissements en termes de football sur le continent.

« Notre contribution au développement du football africain se nourrit et s’enrichit de partenariats stratégiques avec des acteurs engagés dans la même vision, celle de voir un football africain professionnel, capable d’absorber les talents locaux et de donner de l’emploi à des milliers de jeunes sur le continent. Pour atteindre cet objectif, la formation des acteurs et de la jeunesse sportive est capitale », a indiqué le patron du salon.

Ce festival footballistique a été rehaussé par la présence du président de la COCAN, François Albert Amichia, par ailleurs parrain de cette édition. À son passage à ce salon, il s’est appesanti sur la récente Coupe d’Afrique des nations (CAN 2023) qu’a organisé la  Côte d’Ivoire. « La Can 2023 a été un succès retentissant. Elle a offert un spectacle sportif de haut niveau, stimulé l’économie locale et  renforcé le sentiment d’unité et de fierté entre les ivoiriens et les africains », a-t-il rappelé. En ajoutant que le SAF sera « une occasion précieuse » pour tous les acteurs du football africain de réunir, d’apprendre les uns des autres et de collaborer pour le développement de ce sport.  De son coté, Jacques Esso Lath, représentant du ministre délégué auprès du 1er ministre chargé des sports et du cadre de vie, a affirmé que cette initiative de créer ce salon est une idée à saluer à soutenir.

Plusieurs panels avec des thèmes tels que «  Football et emploi des jeunes face à l’immigration, quelles solutions ? »,  « La transformation digitale au service de l’économie sportive », « La responsabilité de l’agent de football dans la gestion de carrière des mineurs à l’ aune de la nouvelle règlementation FIFA »,  « Le développement et la promotion du football féminin en Afrique : défis, opportunités et perspectives » et « L’organisation des grands évènements sportifs en Afrique quel intérêt »,  ont meublé ce salon.

Les panelistes, tous des experts dans leurs différents domaines,  ont édifié les plus jeunes à tour de rôle. Ils ont tous mis l’accent sur l’éducation en exhortant ces derniers à combiner leur passion qui est le football avec les études.

E.A.


En lecture en ce moment

11e édition du Salon international du livre d’Abidjan : un auteur invite les élèves à être des Africains nouveaux

CPI: Benjamin B. Ferencz reçoit le titre de Membre honoraire distingué de la Cour pénale internationale