Violents affrontements à Béoumi : l’appel pressant du Médiateur de la République





Affrontements,Béoumi,Médiateur de la République


Le Médiateur de la République, Adama Toungara, réagissant aux violents affrontements survenus mercredi et jeudi entre autochtones et allogènes de Béoumi (centre) a appelé les deux communautés au calme et à l’apaisement, indique un communiqué dont copie est parvenue, jeudi, à pressecotedivoire.ci.

Selon le préfet de Béoumi, Djedj Mel, le bilan provisoire de ces affrontements fait état de trois personnes tuées et 40 blessés dont le commissaire de police Klon Adolphe, deux policiers et trois gendarmes et plusieurs biens matériels incendiés.

Ci-dessous le communiqué du Médiateur


COMMUQUÉ DU MÉDIATEUR DE LA RÉPUBLIQUE RELATIF À LA SITUATION À BÉOUMI

La ville de Béoumi, a connu dans la journée de mercredi 15 mai 2019, de violents affrontements faisant plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels et de biens publics.

Selon des sources concordantes, ces affrontements ont opposé des jeunes malinké aux jeunes baoulé suite à une altercation entre deux jeunes chauffeurs, l’un, issu de la communauté baoulé et l’autre de la communauté malinké.

Le Médiateur de la République note que ces affrontements sont de nature à fragiliser la cohésion sociale et le vivre-ensemble entre les communautés.

Au regard de la situation, le Médiateur de la République, conformément à son mandat de renforcement de la cohésion sociale, de promotion de la paix, de protection et de défense des Droits du citoyen, lance un appel au calme et à l’apaisement.

Il invite les communautés à toujours privilégier le dialogue, la concertation dans le règlement des conflits et tout autre différend les opposant et surtout à ne point se faire justice.

Le Médiateur de la République encourage les Chefs traditionnels, les Guides religieux et les Chefs des communautés à amplifier les messages de paix, de concorde et de fraternité entre les communautés.

Le Médiateur de la République a pris la décision de dépêcher à Béoumi une délégation à l’effet d’écouter et de sensibiliser toutes les parties prenantes à la nécessité de la cohabitation pacifique et harmonieuse entre les communautés.

Une cellule de veille composée des autorités administratives, coutumières et de la société civile sera mise en place pour prévenir la récurrence de ces incidents malheureux.

Fait à Abidjan, le 16 mai 2019
Le Médiateur de la République 
Adama TOUNGAR

En lecture en ce moment

L’AIP remporte les Grands Prix de la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaine de la meilleure vidéo et de la meilleure photo

People : Voici l’homme le plus sexy de l'année 2018.