Sila 2019 : Editeurs, auteurs et participants satisfaits se prononcent





Sila 2019


La 11e édition du Salon international du livre d’Abidjan  (SILA) bat son plein au palais de la culture de Treichville, mais aussi a l’Institut francais d’Abidjan.
Cette année, ce sont 55 exposants qui ont fait le déplacement pour présenter le livre, dans toute sa composante, à la population ivoirienne.
Venus d’horizons divers, ils n’ont qu’un seul objectif,  rapprocher le livre des lecteurs. Ce qui explique le thème de cette édition : "Le livre, mon compagnon au quotidien".
Pour les éditeurs,  le SILA se bonifie au fil des éditions. 
"Le SILA a gagné en maturité  et cela saute aux yeux. Les stands sont pris d’assaut par les lecteurs pour le bonheur des professionnels du livre que nous sommes. Et le public constitué à plus de 70% de jeunes, est la preuve que contrairement à ce que les uns et les autres pensent, l’ivoirien aime lire. Il faut juste créer le cadre, comme c’est le cas du SILA", nous a confié Isabelle Kassi Fofana, directrice de "Frat Mat Editions" et promotrice des prix nationaux Bernard Dadié.

Au niveau des auteurs, c’est la totale satisfaction car ils arrivent à communier avec leurs lecteurs et à faire des ventes. C’est le cas d’Anzata Outtara qui participe au salon avec sa collection des "Coups de la vie", mais aussi d’autres ouvrages.
"Je suis agréablement surprise par l’engouement cette année.  C’est un événement annuel et cela nous permet d’être en contact avec nos lecteurs", a-t-elle fait savoir.  
Agnès Kraidy, journaliste et écrivaine,  présente au stand des éditions "Kailcedra" abonde dans le même sens quand elle affirme que le SILA est devenu le rendez-vous incontournable du livre en Côte-d’Ivoire. Elle suggère même aux organisateurs de songer à l’organisation de plusieurs éditions dans la même année. Une idée partagée par l’acteur, humoriste et écrivain  Adama Dahico.

Les nouveaux auteurs ne sont pas en marge de cette rencontre internationale, notamment le professeur Ouraga Obou, Docteur Beugré Sidonie et plusieurs  autres écrivains qui ont mis sur le marché des ouvrages plus académiques.

Venues spécialement des États-Unis pour cette édition du SILA, Nicole Koudou et Aminata Cissé  Koné disent leur fierté de pouvoir booster la jeunesse ivoirienne à travers des livres témoignages.
En attendant la cérémonie de clôture prévue pour le dimanche 19 Mai 2019, les exposants marquent leur satisfecit aux organisateurs du SILA.

Solange ARALAMON 

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

2ème édition du "Carnaval Kaha" pour la valorisation de la culture Tagbana

Innovation et entreprenariat : Moov CI lance 2 concours pour accompagner les jeunes