Présidentielle 2020 : Les conditions pour une élection sans trouble, selon Mamadou Koulibaly





Mamadou Koulibaly,élection sans trouble,les conditions,CEI


L’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et candidat déclaré pour les élections présidentielles de 2020, Mamadou Koulibaly, dans une interview accordée à un média russe (Sputnik) a donné les conditions à remplir afin d’éviter les troubles que le pays a connu lors des élections de 2010.

" Pour que tous ceux qui ont vécu la période de 2010-2011 gardent leur sérénité, il faut que l’on évite de faire les élections dans les mêmes conditions", a planté Mamadou Koulibaly.

Pour lui, l’un des premiers problèmes se situe autour de la Commission électorale indépendante (CEI, organe en charge des élections) qui selon lui, "n’était pas du tout aux normes pour faire de bonnes élections".

Si en 2010, il y a eu du grabuge, c’est aussi parce que la liste électorale n’était pas bien établie. Tous les jeunes majeurs n’avaient pas été recensés, a-t-il justifié, appelant à l’inscription de tous les électeurs sur la liste électorale, quitte à ceux-ci de choisir de ne pas aller voter. 

Le fondateur de Liberté et démocratie pour la République (Lider) s’est même offusqué qu’à 18 mois des élections, personne, sauf son parti, ne parle de la mise à jour de la liste électorale.

Outre la CEI, Mamadou Koulibaly a pointé du doigt les forces armées nationales qui selon lui ne sont pas républicaines. " À ce jour, certains font comme si nous avions une armée nationale républicaine, alors que ce n’est pas encore le cas. Nous avons une armée instrumentalisée", a-t-il dit, demandant aux forces armées de se présenter comme des forces nationales et non des forces claniques ou des milices de partis politiques.

"Si tous ceux qui doivent être sur la liste électorale le sont, que les réformes nécessaires de la composition de la CEI sont faites et que la commission est acceptée de tous, que le Code électoral est revu, qu’aucun parti politique n’est exclu du processus, que les forces de défense et de sécurité sont disciplinées pour n’être qu’au service de la nation, alors on peut espérer des élections au cours desquelles le vainqueur aura gagné et le vaincu aura perdu", a conclu M. Koulibaly.

Lambert KOUAME 

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Douanes de Noé : 30.000 tonnes de produits prohibés incinérés

Fêtes de fin d’année : Abidjan se pare de couleurs et de lumières