Ehui Odette (Présidente des femmes akans pour la paix) confie : "Bédié cache son appartenance au royaume Ashanti"





Côte d'Ivoire,Bédié,Ehui Odette


Au nom des femmes leaders Akan éprises de Paix, Mme Ehui Agnéro Odette a animé un point presse ce vendredi 21 juin 2019 au Pullman Hôtel d’Abidjan pour fustiger les propos que le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI RDA), Henri Konan Bédié, a tenu lors d’une rencontre avec les communautés baoulés de Koumassi le 7 mai dernier.

Pour la conférencière, ce sont des paroles qui ne sont pas dignes d’un ancien président de la République. D’autant plus que cela qu’ils sont emprunts " d’une rare violence à l’encontre de nos frères et sœurs étrangers et ivoiriens d’origine étrangère, dont fait partie assurément M. Bédié, même si pendant longtemps il cache à souhait? ses origines et son appartenance au royaume Ashanti".

Et pour corroborer ses dires, un vidéo  a été diffusée, présentant le président Henri Konan Bédié, en visite à Koumasi (Ghana), où il a affirmé et témoigné qu’il était ghanéen auprès du Roi des Ashantis dont il avait demandé, en sourdine le soutien moral et financier de sa candidature pour la présidentielle de 2020.

"Il importe de rappeler que M. Bédié a toujours caché ses origines, en laissant croire la suprématie d’une partie des ivoiriens, au travers de leur souche « multiséculaire » sur d’autres ivoiriens, en dépit de l’histoire du peuplement de notre pays qui s’est fait par vagues successives et de la consécration de l’indépendance de la Côte d’ivoire le 07 Aout 1960", a t-elle déclaré. 

Pour Mme Ehui, le président du PDCI doit se souvenir de ce fait pour "mettre un peu d’eau dans son vin", pour éviter d’entrainer le pays vers une crise politique plus dévastatrice et plus catastrophique que celle que les Ivoiriens ont déjà vécue.

"Nous condamnons avec la dernière énergie les propos xénophobes et racistes qui appellent à la haine des étrangers du président du PDCI. Ces propos sont à la fois dangereux, scientifiquement et mathématiquement faux, et ne reposent sur aucune preuve. Car, la Commission Electorale Indépendante, dans le cadre de la mise en place de la liste électorale, a toujours fait preuve de grande transparence", a-t-elle soutenu.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Infrastructures routières : le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, lance le bitumage de 24 km de voirie dans la Bagoué

Recrutement de Zahoui, le ministre des Sports centrafricain n’est pas d’accord