Tourisme et hôtellerie : Le Ministre Siandou Fofana se réjouit du repositionnement de la Côte d’Ivoire.





Siandou Fofana,  tourisme' hôtellerie



Le ministre du Tourisme et des Loisirs, Siandou Fofana s’est réjouit de ce qu’Abidjan confirme sa place de destination de tourisme d’affaires et de conférences, et du leadership de la Côte d’Ivoire sur le Continent.
Dans son discours lors de la clôture de la 2e édition de la  Conférence sur l'Investissement touristique et hôtelier en Afrique francophone (Citha), au Radisson Blu Airport d’Abidjan, le 19 juin, il a expliqué que la Côte d’Ivoire dispose d’un potentiel considérable pour le marché de l’hôtellerie. 
Pour ce faire, selon lui, il importe, à maints égards, d’en faire la promotion et la valorisation dans un contexte marqué du sceau de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement touristique (2018/2025), dénommée  "Sublime Côte d’Ivoire".
Et ce, d’autant plus que les promoteurs du secteur de l’hôtellerie ont réitéré lors des plénières et panels, leur volonté de prendre toute leur place en vue de la réalisation d’infrastructures de qualité et en nombre suffisant en Côte d’Ivoire
"Depuis quelques années, le tourisme qui arrive en 3e position derrière la chimie et les carburants et devant l’automobile et l’industrie alimentaire, s’impose comme un secteur incontournable du développement économique et des échanges internationaux. Et les plus hautes autorités attachent du prix à la mise en œuvre de « Sublime Côte d’Ivoire » qui devrait porter l’industrie touristique comme le 3e pilier du développement économique de la Côte d’Ivoire", a fait savoir le Premier responsable du tourisme ivoirien.
Les différents panels qui ont porté sur la sécurité, la structuration des investissements, les cadres juridiques et la formation, pour l’essentiel ont permis à  Erwan Garnier, Directeur en charge du développement en Afrique francophone et lusophone chez Radisson Hotel Group, de révéler que dans le cadre d’une stratégie agressive de développement sur cinq ans, son groupe prévoit d’ouvrir 50 hôtels supplémentaires en Afrique subsaharienne.
 En Côte d’Ivoire, il a souhaité que chacune de leurs cinq marques soit présente à Abidjan d’ici 2022.  Les trois partenaires de l’événement, Radisson Hotel Group, Horwath HTL et Proparco, ont pour leur part mis en lumière, le potentiel que représente la Côte d’Ivoire, carrefour de la Francophonie et pays d’accueil de l’événement.
Cocody, Marcory, Treichville, San Pedro et Yamoussoukro  dans le pipeline
"Notre stratégie de développement est axée sur le segment des affaires pour les hôtels, les complexes, les appart’hôtels et les établissements mixtes. Nous espérons que chacune de nos cinq marques sera présente à Abidjan d’ici 2022. Actuellement, notre offre dans la ville se compose du Radisson Blu Hotel, Abidjan Airport, qui est opérationnel, et de deux hôtels en développement : un établissement Radisson RED, qui sera le deuxième d’Afrique, et Radisson Hotel & Apartments, Abidjan Plateau, qui disposera du plus grand centre de conférences du centre-ville, d’une offre d’hébergement raffinée et du premier bar-restaurant en ville situé sur un toit. Nous prévoyons de nous positionner sur le marché international haut de gamme avec notre marque de luxe abordable Radisson Collection, de poursuivre l’expansion de notre portefeuille Radisson Blu, et de consolider notre présence sur le segment haut de gamme avec la marque Radisson sur le Plateau ainsi qu’à Cocody. Et ce qui concerne le milieu de gamme, nous envisageons une expansion sur le Plateau ainsi qu’à Cocody, Marcory et Treichville. Nous souhaitons également développer notre activité à San-Pedro et dans la capitale, Yamoussoukro, avec nos hôtels internationaux,  haut et milieu de gamme. Enfin, nous comptons entrer sur le marché du tourisme à Grand-Bassam et Assinie avec nos segments haut de gamme et haut de gamme supérieur", a ajouté M. Garnier.
Clémence Derycke, Responsable de l’Afrique de l’Ouest et Centrale chez Horwath HTL, l’un des cabinets leader en conseil international spécialisé dans le secteur de l’hôtellerie a pour sa a part soutenu que "Les opportunités en matière de développement hôtelier en Côte d’Ivoire ont longtemps fait défaut, et il existe toujours un fort potentiel à Abidjan pour des hôtels internationaux haut et milieu de gamme sur le Plateau et à Cocody, et pour des établissements de gamme intermédiaire et économique dans les quartiers de Marcory et Treichville, et le long du grand axe routier Cocody-Bingerville. Quant aux villes de province comme San-Pédro, Bouaké, Korhogo et Yamoussoukro, elles semblent propices à accueillir des hôtels de catégorie économique. Des opportunités considérables pour les projets mixtes et les appart’hôtels existent aussi à Abidjan et dans les villes de province. Enfin, sur le marché du tourisme, les destinations balnéaires de la région d’Abidjan, telles que Grand-Bassam, Assinie, Jacqueville ou encore Grand-Béréby, représentent un fort potentiel de développement pour les hôtels milieu de gamme supérieur. De plus, nous observons l’émergence d’opportunités pour l’écotourisme dans les parcs naturels et les plantations".
Rappelons qu’environ 300 participants venus du monde entier ont  participé à la Citha 2019, en attendant la Table-ronde des bailleurs prévue  le mois prochain à Dubaï aux Emirats Arabes Unis.
Solange ARALAMON 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Niger : au moins 58 morts dans l’explosion d’un camion-citerne à Niamey

Fonction publique : Un autre concours exceptionnel lancé