Musique-Aicha Koné : Voici pourquoi elle ne danse pas sur scène





Aicha Koné


Aicha Koné, la Diva de la musique ivoirienne, invitée de l’émission "Rien à cacher" de Radio Nostalgie de ce samedi 22 juin 2019, a livré pour une fois, la raison pour laquelle elle ne danse pratiquement jamais sur scène pendant ses prestations.

Quelque peu affaiblie par la maladie depuis son retour d’exil, la chanteuse reprend de plus en plus de couleurs. A l’orée de ses quarante années de carrière qu’elle s’apprête à célébrer avec faste, elle a expliqué qu’après sa rencontre avec Miryam Makéba qui la considérait comme sa fille, celle-ci lui prodiguait de sages conseils pour mieux se comporter sur scène.

"Elle m’a enseigné que pour être une chanteuse imposante, ce que je porte comme ceinture doit être assorti à ma chaussure. Elle m’a aussi dit qu’en voulant danser et chanter à la fois, je vais m’essouffler, ce qui déteindra négativement sur le spectacle, c’est la raison pour laquelle j’ai  préféré recruter des danseuses. Comme ça, moi je chante et elles dansent. Cela a été très bénéfique pour moi", a-t-elle révélé

Cette émission a été aussi l’occasion choisie par la Mama Aicha Koné pour lever un coin de voile sur le montant octroyé par le Président Houphouët-Boigny aux artistes lors des grands évènements organisés à l’époque et la qualité de ses rapports avec ce dernier qui la considérait comme sa fille et donc la "gâtait".

"J’ai reçu beaucoup de millions du Président Houphouët. Quand on avait la chance de venir à Yamoussoukro quand il donnait des galas animés par M. Georges Benson, chaque chanson correspondait à un million", a-t-elle confié

Des souvenirs mémorables de sa vie de star, qu’elle a voulu partager avec ses fans.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Pour utilisation de son logo, le PDCI-RDA traduit Adjoumani et le RHDP devant les tribunaux

Prévention de crise : un concours littéraire pour « Penser la Côte d’Ivoire en 2020 »