Adjoumani, l’intrépide !







Kobénan Kouassi Adjoumani, un transfuge du PDCI-RDA de l’ancien chef de l’Etat, Aimé Henri Konan Bédié. Qui fait aujourd’hui feu de tout bois au parti unifié RHDP. Il a dû être longtemps comprimé, oppressé, humilié, méprisé par deux hommes : Maurice Kakou Guikahué et Jean-Louis Billon qui font la pluie et le beau temps autour du ‘’sage’’ de Daoukro. Adjoumani fait aujourd’hui l’expérience de ce qu’on appelle la liberté d’expression, la démocratie au RHDP. Au cours d’un récent séjour à Paris en France, le porte-parole du nouveau parti a fait très très fort ! Il a dit haut et fort sa déception et révélé que son ‘’père en politique’’, Henri Konan Bédié l’a trahi. Comment ? c’est une lapalissade. Le président du PDCI-RDA a été le premier à lancer l’appel de Daoukro où il invitait tous les fils et filles de Félix Houphouët-Boigny à se serrer les coudes et à resserrer leurs liens au sein d’un parti politique qui va tous les rassembler. L’artisan de ce rassemblement politique a claqué la porte et nourrirait l’ambition de solliciter le suffrage de ses concitoyens lors de présidentielle 2020. Deuxième trahison, le ‘’Sphinx’’ de Daoukro ne serait pas prêt à passer le flambeau aux jeunes générations. Le non-respect de la parole d’honneur donnée. Une somme de frustrations, de déceptions qui met le ministre Kobénan Kouassi Adjoumani hors de lui. Et il a tenu à le faire savoir à tous depuis Paris en France où il séjournait récemment. Ce n’est pas seulement au ‘’mentor’’ en politique qu’il s’en est pris. Le natif d’Amanvi, village situé dans le département de Tanda, région du Gontougo, a aussi réglé de vieux comptes. La guéguerre Adjoumani-Guikahué ou Adjoumani-Billon a refait surface. Très en colère, certainement, le ministre des Ressources Animales et Halieutiques a tiré à boulets rouges sur ses ‘’deux ennemis les plus jurés’’ au PDCI-RDA, Maurice Kakou Guikahué et Jean-Louis Billon. La nouvelle recrue du parti unifié RHDP, les a traités ‘’d’incapables’’. Descendant ainsi dans la gadoue. Ce qui dénote de l’intensité de son ire, de son courroux. Qu’est-ce que le professeur Maurice Kakou Guikahué et le ministre Jean-Louis Billon ont lui causer comme torts ? ‘’A comportement de mouton, réaction de berger’’, assènent les étudiants militants de la FESCI (Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire). La réponse donnée est sûrement à la mesure de la provocation ou de l’affront. Adjoumani, l’intrépide, a-t-il décidé de ne plus reculer, mais d’avancer en donnant des coups à droite et à gauche ? L’homme a ‘’tonné’’ depuis Paris, ‘’mélangeant’’ Bédié et ses deux ‘’missionnaires’’, (Guikahué et Billon). Pour le moment, Adjoumani a ouvert la bâte de Pandore et il n’est pas exclu qu’on aille demain de rebondissement en rebondissement ou de pique en pique, là où ça fait très mal. A quand la paix des braves ? wait and see !

Bonne lecture et à la semaine prochaine, in’challah !

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Continuer la lutte... pour Sangaré

Ecole nationale de police : 14 élèves de la promotion 2017-2019, radiés pour indiscipline, selon le ministre de la Sécurité