Des députés assignent Amadou Soumahoro en justice, la réaction de l’APF Côte d’Ivoire





APF,Dah Sansan,Assemblée nationale


La section de l’Assemblée parlementaire de la francophonie s’est dit fort surprise de voir une assignation donnée à l’actuel président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Amadou Soumahoro, relativement à la modification de la composition de la section APF Côte d’Ivoire. 

"Alors que l’on croyait que la sagesse et la responsabilité avaient permis à la dissidence de comprendre que la section ivoirienne et le bureau de l’APF ont respecté les règles qui gouvernement le fonctionnement des institutions parlementaires, que sont l’APF et sa section ivoirienne, cette dernière a été fort surprise de voir une assignation donnée à Monsieur Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale", a déclaré, ce lundi, l’Honorable Dah Sansan, président délégué de la section ivoirienne de l’APF, face à la presse.

Cette requête a été émise par les députés Gnangadjoman Koné, Dakoi Brou Bénie, Ehouman  TanohFofana Bassatigui et Gabriel Badjé Danho, note-t-on.

A lire aussi : Les députés adoptent 11 projets de ratification de conventions internationales sans les groupes parlementaires de l’opposition

Selon Dah Sansan, la possibilité de modification de la composition de la section ivoirienne de l’APF est légale et ce, conformément aux statuts de ces organisations qui prescrivent que le président de l’Assemblée nationale, après avis du bureau, désigne les membres des groupes nationaux et des sections locales des institutions interparlementaires auxquelles l'Assemblée nationale est affiliée. 

Pour lui, cette modification s’impose vu que le paysage politique a connu des changements avec la disparition de certains partis politiques et la naissance de d’autres partis, tout en rappelant que ce sont les mêmes dispositions qui ont permis à l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro de procéder à la modification de la section par arrêté le 16 novembre. 

Estimant que ceux qui ont assigné Amadou Soumahoro en justice luttent pour leurs intérêts personnels, le président délégué de la section APF leur demande de privilégier l’intérêt de la République.

"Tous les intérêts partisans doivent attendre. Pour l’heure, les intérêts du Parlements sont portés par son représentant constitutionnel qui est le président Amadou Soumahoro", a-t-il conclu.

Lambert KOUAME
 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Fédération ivoirienne de randonnée pédestre et du bien-être (Firape): Le président de la ligue d’Odienné installé

Un individu surpris avec des munitions prend six mois de prison ferme à Bouna