Quels voyants pour ces temps de la fin ?







Shalom, chers lecteurs et lectrices. Notre méditation portera sur ce texte de 1 Samuel 28: 6-8 : « Saül consulta l’Eternel ; et l’Eternel ne lui répondit point, ni par des songes, ni par l’urim, ni par les prophètes. Et Saül dit à ses serviteurs : Cherchez-moi une femme qui évoque les morts, et j’irai la consulter. Ses serviteurs lui dirent : Voici, à En-Dor il y a une femme qui évoque les morts. Alors Saül se déguisa et prit d’autres vêtements, et il partit avec deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme. Saül lui dit : Prédis-moi l’avenir en évoquant un mort, et fais-moi monter celui que je te dirai ». Nous sommes dans un contexte où le roi Saül avait perdu la faveur de l’Eternel à cause de sa désobéissance. Il a réalisé l’ampleur de la sanction, lorsqu’il n’a pas reçu  de réponse venant de l’Eternel, alors qu’il était dans le besoin. En effet, pour se garantir toute victoire, le peuple d’Israël avait toujours l’habitude de consulter l’Eternel avant d’aller sur le champ de bataille. Et c’est par le prophète que le Seigneur donnait des réponses au peuple comme le dit Amos 3 : 7 : « Car le Seigneur, l’Eternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes ». Le fait que Saül soit allé consulter  la sorcière d’En-Dor, pour qu’elle lui prédise l’avenir, révèle que connaître le lendemain ne s’obtient pas forcement par des songes, ni par l’urim, ni par les prophètes. 

Dire l’avenir, décoder les signes et symboles, restent des exercices auxquels plusieurs essaient de s’adonner. Savants, sages, astrologues, magiciens, enchanteurs, charlatans, marabouts, devins, spirites, sorciers etc, essaient  de dévoiler des choses mystérieuses.  En fonction de notre conviction ou de notre croyance, nous avons le choix de consulter ces derniers ou de passer par la voie divine. C’est pourquoi, en Daniel 2 : 1-16,  le roi Nebucadnetsar a fait appeler les sages, astrologues, magicien  afin qu’ils lui expliquent son songe. C’était plus qu’une énigme, ce que le roi demandait. Il fallait non seulement trouver le songe, mais aussi en donner l’interprétation. C’était une chose impossible pour ceux que le roi a sollicités. Face à leur échec et la sentence de mort qui planait, le Prophète Daniel est venu à la rescousse: « Daniel répondit en présence du roi et dit : Ce que le roi demande est un secret que les sages, les astrologues, les magiciens et les devins, ne sont pas capables de découvrir au roi. Mais il y a dans les cieux un Dieu qui révèle les secrets, et qui a fait connaître au roi Nebucadnetsar ce qui arrivera dans la suite des temps. Voici ton songe et les visions que tu as eues sur ta couche » (Daniel 2 :27-28).

Lorsque Daniel a révélé le songe et son explication, Nebucadnestar a reconnu que le Dieu qu’adore Daniel est le véritable Dieu. Cet échec des enchanteurs et devins confirme que Satan peut certes imiter les dons, mais il ne peut dévoiler les mystères de la Parole : « Les choses cachées sont à l’Eternel, notre Dieu ; les choses révélées sont à nous et à nos enfants, à perpétuité, afin que nous mettions en pratique toutes les paroles de cette loi » Deutéronome 29 :29.   « Il leur dit : C’est à vous qu’a été donné le mystère du royaume de Dieu ; mais pour ceux qui sont dehors tout se passe en paraboles » Marc 4:11.

On peut se hasarder à pronostiquer ou à spéculer. Imitation, usurpation, tromperie et pronostic deviennent maîtres mots.  Toutefois le Seigneur réserve toujours à ses fils le privilège du dévoilement des paraboles et des mystères cachés. Michée était le seul prophète qui prophétisait non pour plaire au roi ou à qui que ce soit. Quoique cela lui attirait le mépris, il démontrait qu’il était un authentique prophète qu’on ne pouvait ni corrompre, ni manipuler : « Le messager qui était allé appeler Michée lui parla ainsi : Voici, les prophètes, d’un commun accord, prophétisent du bien au roi ; que ta parole soit donc comme la parole de chacun d’eux ! Annonce du bien ! Michée répondit : L’Eternel est vivant ! J’annoncerai ce que l’Eternel me dira » 1 Rois 22 : 11-14.

Aujourd’hui encore, beaucoup de prophètes se donnent ce titre, juste pour plaire au roi ou pour attirer à eux des âmes ballotées. Ils organisent de grandes croisades et campagnes d’évangélisation  promettant guérisons et miracles. Ils ne lésinent pas sur les moyens pour utiliser les panneaux publicitaires et car- podiums. Mais où sont-ils, alors que les livres de Daniel et Apocalypse restent encore voilés pour plusieurs adorateurs. Peuvent-ils expliquer tous les mystères et symboles cachés dans ces deux livres de la Bible ? Peuvent-ils, s’ils sont prophètes expliquer les évènements mondiaux à la lumière des Saintes Ecritures ? Peut-on les consulter comme il en était pour Daniel et Michée ? Malheureusement non. Ils ne sont pas fiables. Car, de même que Michée et tous les authentiques prophètes ont été rejetés, en ce temps de la fin (âge de Laodicée) plusieurs ont rejeté le Message apporté par William Marrion Branham, le Messager Prophète envoyé par le Seigneur. Les réseaux sociaux ont fait échos de prophéties prédisant des jours sombres pour la Côte d’Ivoire. Nous en parlerons. Zodiaque et horoscope, quelle nuance ? Bonne lecture à tous.

           

En lecture en ce moment

Des jeunes citoyens se mobilisent pour le développement du Grand Nord.

Pathé O’ à propos de la mode africaine : ‘’Je suis si fier….’’’