Gestion du pouvoir: Guillaume Soro interpelle les Chefs d'Etat





Guillaume Soro,Assemblée nationale


L’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, en froid avec le pouvoir en place a délivré un message aux différents chefs d’Etats, les invitant à ne pas écraser les autres. Mais à aller doucement dans la gestion du pouvoir.
Ce message, qui s’adresse aux anciens chefs d’état comme à ceux qui sont encore en exercice, est destiné,  dans un premier temps au chef de l’Etat Ivoirien, même s’il ne le cite pas nommément.

Ancien N°2 du pouvoir, Guillaume Soro et le pouvoir en place ne parlent plus le même langage depuis son refus d’adhérer au groupement politique Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) jusqu’à sa démission de la tête de l’Assemblée nationale.

Dans ce que certains ont vite fait d’appeler bras de fer entre lui et son successeur Amadou Soumahoro pour la présidence de l’Assemblée parlementaire de la francophonie, Guillaume Soro est sorti perdant. 

Malgré les tentatives de recourir à la justice, rien n’y fit. C’est donc un Soro Guillaume, sortie par la petite porte qui s’adresse aux chefs d’Etat.

Ci-dessous l’intégralité de son message 
"Certains anciens chefs d’Etat. D’autres le sont encore. D’autres ne le sont plus. La vie continue pourtant. Aujourd'hui, tu es. Demain, tu peux ne plus être. Hier, tu n'étais sûrement pas. Ainsi, roule la vie. Certains parmi ces Grands Hommes d’Etat de leur pays sont morts, d'autres ont été évincés du pouvoir et le ciel n’est pas tombé. Allons doucement. L’histoire nous enseigne que dans l’euphorie générale de temps en temps, il faut un bain d’humilité. On ne peut pas tout écraser. Seul Dieu détient le destin de chacun d’entre nous. Méditons ensemble cette phrase biblique. Poussière, nous étions, poussière nous sommes et poussière nous retournerons. L’arrogance et mépris sont des maladies infantiles du Pouvoir. Que Dieu nous en préserve."

Kouamé Lambert

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Allocution du président Alassane Ouattara, à l’occasion du diner offert en l’honneur du président rwandais, Paul Kagamé.

Athlétisme / Ta Lou Marie Josée et Murielle Ahouré marraines des championnats d’Afrique des U18 et U 20