Election a l'Unjci/ Franck Ettien (Candidat): je suis prêt à créer la rupture et à chasser de l’Unjci toutes les confréries





Unjci,Franck Ettien


Franck Ettien, candidat à l’élection de la présidence de l’Unjci , a dévoilé à pressecotedicoire.ci, les raisons qui l’ont poussé à présenter sa candidature

Pourquoi avez vous décidé d’être candidat à l’élection du président de l’Unjci

C’est une lapalissade de dire que notre secteur est sinistré. Tout le monde sait et tout le monde le dit que chacun doit apporter sa pierre à l’édifice. C’est vrai que nous, journaliste, on a souvent revendiqué des conditions meilleues de travail et de vie, cependant nous devons pouvoir prendre conscience que nous aussi avons une partition très importante à jouer dans le relèvement de nos médias et de nos entreprises. Alors en prenant conscience , il nous faut  donc trouver les outils pour nous permettre de mettre cette prise de conscience en œuvre. Nous pensons qu’à travers l’Unjci qui est une organisation qui mobilise à la fois, beaucoup d’énergie humaine et financière, nous pouvons arriver à prendre pieds dans le débat, et à le remporter. Voila pourquoi, nous avons décidé d’être candidat pour récupérer l’Unjci et la mettre aux services des médias en Côte d’Ivoire.  

Expliquez nous brièvement votre projet ?

Nous avons 5 grands engagements que nous prenons avec les journalistes de Côte d’Ivoire. Le premier, c’est d’adapter au temps notre Outil qu'est l’Unjci, la rendre moderne, transparente et plus inclusive. Deuxième chose, arriver à reprendre notre place qu’on n’aurait pas du quitter qui est la société civile. Notre place est dans la société civile. Il faut maintenant nous projeter vers des sujets d’ordre national et mondial. Des sujets qui intéressent des populations et non se sacrifier toujours sous l’autel de la politique. Le troisième engagement, il nous faut œuvrer à tirer nos médias vers le haut, à booster les économies de nos entreprises.  Quatrième engagement, il nous faut réorganiser la solidarité, faire en sorte qu’au delà de la solidarité sociale, il nous faut une solidarité structurelle qui fait en sorte que toutes les organisations de médias puissent se retrouver et parler de leurs problèmes afin de trouver les solutions. Et le cinquième qui est de se projeter vers des horizons nouveaux. Après 28 années d’existence, nous pensons qu’il est temps pour l’Unjci d’explorer d’autres horizons, vers l’international pourquoi pas,  de faire en sorte que le journalisme ivoirien soit exportable.

Nous avons aussi appris que vous avez été licencié de votre entreprise. Qu’est ce qui s’est passé exactement

Je veux réserver la primeur des explications  que je peux donner à ce licenciement à une conférence de presse qui aura lieu ce vendredi. Pour l’heure, il faut retenir que c’est un licenciement qui est lié intrinsèquement à ma candidature.

Un message aux journalistes

Juste dire aux journalistes de Côte d’Ivoire de sortir et de voter. Que les journalistes  n’acceptent plus le vote par procuration. Il ne faut pas laisser quelqu’un décidé à notre place. il faut aller nous même décidé de notre avenir. Venez samedi ouvrir le congrès, participer aux travaux, toiletter les textes et le dimanche venez voter pour le candidat Franck Ettien qui est prêt à créer la rupture et à chasser de l’Unjci toute les confréries.

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Grève et année blanche/le gouvernement rassure "l’année scolaire ne sera pas compromise"

Le FPI en deuil : Le professeur Séry Bailly a tiré sa révérence ce dimanche