Éléphants de Côte d’Ivoire, Kamara Ibrahim : Abdoulaye Traoré se déchaîne





Éléphants de Côte d’Ivoire,Kamara Ibrahim,Abdoulaye Traoré,Ben Badi


L’ex-buteur des Éléphants de Côte d’Ivoire, Abdoulaye Traoré dit Ben Badi, se confiant au confrère sport-ivoire.ci, n’a pas été tendre avec le sélectionneur ivoirien, Kamara Ibrahim. Pour lui, il faut "tourner la page".
"Ce n’est pas moi qui décide, mais nous sommes arrivés à un stade où je crois qu’il faut tourner la page. Kamara, c’est vrai, c’est un Ivoirien, c’est quelqu’un qui voulait apporter beaucoup à la sélection, mais le costume de sélectionneur de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire est trop costaud pour lui. Il doit encore aller apprendre. Il faut tourner la page Kamara et donner à cette équipe une âme, un entraîneur qui pourra apporter beaucoup à cette équipe", soutient-il.
Sur le remplaçant du sélectionneur ivoirien, Ben Badi à sa petite idée : " Il y a des entraîneurs locaux ou même dans la sous-région qui peuvent beaucoup apporter à notre équipe nationale parce que c’est avec le cœur meurtri qu’on est sorti en quarts de finale de la Can 2019. On n'aimerait plus revivre cela".
L’ex-buteur ivoirien reproche à Kamara ses mauvais choix dans la sélection des joueurs. " On a des joueurs qui ont besoin de confirmer comme le latéral gauche de l’ASEC Mimosas, Wonlo Coulibaly, mais surtout donner de la chance à nos joueurs locaux. Il y a des joueurs que le coach a fait partir sachant qu’il n’allait pas les utiliser. Malheureusement nous avons laissé une arme comme Gervinho qui aurait dû être du groupe des sélectionnés. C’est l’un des joueurs qui, quoi qu’on dise, a toujours mouillé le maillot quand il est en sélection", a-t-il confié à sport-ivoire. Avant de critiquer ouvertement des joueurs : " On a vu des joueurs qui n’avaient pas la tête sur la compétition. Quand vous avez un joueur comme Nicolas Pépé qui n’a pas la tête, un autre comme Kodjia qui rate 10 occasions avant d’en marquer une seule, cela montre qu’il y a encore du travail à faire. Nous sommes sortis en quarts de finale, non pas parce qu'on méritait d'être éliminé à ce niveau de la compétition. Mais on n’avait pas une équipe pour arriver loin".

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Les Eléphants retrouveront la Zambie le 19 juin

Football féminin/ Tournoi Ufoa-B : les Éléphantes en préparation à Bingerville