Santé : Une opportunité pour se faire soigner en Turquie dévoilée





Turquie,Santé,ManKeneia


Permettre aux Ivoiriens de bénéficier d’un traitement médical de qualité à l’étranger à moindre coup, tel est l’objectif du cabinet d’assistance médicale  "ManKeneia’’  qui  offre une opportunité ‘’facile et fiable’’ d’aller se faire soigner en Turquie à moindre coût et en toute sécurité. L’information a été rendue publique au cours d’une conférence qui s’est tenue, ce mercredi 24 juillet 2019, au Plateau, en présence d’une délégation de l’hôpital Gaziosmanpasa d’Istanbul, la capitale de la Turquie.

C’est dans cet hôpital de 23 étages avec en sein 1500 membres du personnel soignant et 450 spécialistes, que les Ivoiriens pourront bénéficier de service de haute technologie. A en croire le responsable marketing de Gaziosmanpasa d’Istanbul, le patient ivoirien souffrant d’une pathologie quelconque devra présenter son rapport de santé au cabinet  ManKeneia, qui était représenté lors de cette conférence par Edwige Eba et Traoré Biba. Ledit cabinet transmettra le rapport à la direction de l’hopital Gaziosmanpasa qui en moins de 48 heures devra décider d’un transfèrement à Turquie. ‘’ L’acquisition du  transfert  se fera en 3 jours maximum vu que c’est un cas urgent ‘’, a déclaré l’émissaire de l’Hôpital Gaziosmanpasa, qui a demandé aux Ivoiriens d’avoir une entière confiance au cabinet Mankeneia , qui selon lui, est un partenaire crédible , fiable et honnête.  

Quant à madame Traoré Biba, responsable de la structure Mankeneia, elle a indiqué avoir bénéficié de cette opportunité turque.  ‘’J’ai porté des verres pendant plus de 18 ans, mais j’ai décidé d’aller me faire opérer les yeux à l’hopital Gaziosmanpasa en Turquie. L’opération s’est faite en moins de 20 minutes et aujourd’hui je ne porte plus de verres ‘’, a-t-elle indiqué.  Pour sa part,  Edwige Eba a précisé que cette opportunité est destinée à une classe sociale assez aisée. ‘’Il y a des personnes qui ont des moyens, mais qui souffrent de certaines maladies dont on ne trouve pas de remède en Côte d’Ivoire, c’est une opportunité qui s’offre à eux ‘’, a-t-elle indiqué.

Gael ZOZORO

Partarger cet article

En lecture en ce moment

CNI périmées : La galère des populations

Visite d’Etat dans le N’Zi : Alassane Ouattara s’engage