Le Fpi et ses alliés sont debout !







« (…) Le plan stratégique 2019-2021 coïncide aussi avec une période de résultats mitigés à l’audience et de difficultés extérieures inédites. Malgré un certain nombre de succès obtenus à l’audience par le Bureau entre 2016 et 2019 (notamment dans l’affaire Al Mahdi, l’affaire Bemba et consorts et, plus récemment, l’affaire Ntaganda) et les efforts considérables déployés par ses membres dévoués et compétents, celui-ci a essuyé d’importants revers (dans l’affaire Ruto et Sang, l’affaire Bemba et l’affaire Gbagbo et Blé Goudé). (…)Un certain nombre de succès ont été obtenus à l’audience et plusieurs décisions historiques ont été rendues, comme celles rendues dans le cadre d’appels interlocutoires, dans l’affaire Ntaganda sur la compétence de la Cour en matière de viol et violences sexuelles, dans la situation en Birmanie/ Bangladesh quant à la compétence de la Cour en matière de déportation, et sur l’immunité des chefs d’État dans l’affaire Al Bashir, pour ne citer que celles-ci. Il faut ajouter à ces succès, le jugement historique rendu récemment par la Chambre de première instance VI dans l’affaire Ntaganda, qui a reconnu l’accusé coupable de tous les chefs d’accusation portés contre lui et notamment, pour la première fois à la Cpi, du crime d’esclavage sexuel et du crime de viol à l’encontre de femmes et d’hommes.  Toutefois, ces succès ont été en partie, occultés par les revers essuyés par le Bureau dans les affaires Ruto et Sang et Gbagbo et Blé Goudé, qui se sont achevées à l’issue de la présentation des moyens à charge, et par l’acquittement prononcé en appel dans l’affaire Bemba ». Extrait du communiqué du Bureau du procureur en date du 26 Juillet 2019. Ce n’est pas un communiqué des avocats du Président Laurent Gbagbo et du ministre Charles Blé Goudé. Encore moins de leurs partisans. C’est bel et bien un communiqué de Fatou Bensouda. Elle reconnaît avoir essuyé d’importants revers dans l’affaire Laurent Gbagbo et Blé Goudé contre le procureur. En d’autres termes, elle reconnaît avoir échoué. Ce qui est dit, est dit. Que la procureure en tire toutes les conséquences. Et ces conséquences ne sont autres que s’abstenir de faire appel. Et de classer l’affaire une fois, pour toute. Le mensonge à beau prendre l’ascenseur et la vérité, l’escalier, la vérité finit toujours par le rattraper. Et le dépasser. Quelle que soit la longueur de la nuit, le jour finira par arriver. Reconnaître sa défaite n’est pas une faiblesse. Encore moins un échec. Bien au contraire, c’est une attitude de grandeur. Les preuves contre ces deux personnalités n’ont jamais existé. Les propres témoins de la procureure n’ont pu démontrer leur culpabilité. Ce procès n’aurait pas dû s’ouvrir. C’est une honte pour la Cour pénale internationale. Ce procès était simplement un procès politique. Il fallait éloigner un adversaire politique. Afin de ne pas créer des soucis au régime Ouattara. Mais ils ont oublié qu’il y a un Dieu, pour les pauvres. Ils avaient la montre. Le Président Laurent Gbagbo et Blé Goudé avaient le temps. Et le temps a fait son effet. Et c’est Euripide, poète tragique grec, qui a raison de dire : «Le temps révèle tout: c'est un bavard qui parle sans être interrogé». Honoré Boua-Bi Sémien, mon chef et formateur au journal Le Jour version feu Diégou Bailly, a raison de dire sur sa page facebook : «C'est terminé; le match est terminé. La victoire est totale. Ils gèrent la honte. Woody, lui est devant.... La marche alerte, le regard haut et profond. Il avance.... dans sa destinée historique, au service de la liberté et de la démocratie. Gloire à Dieu et à tous ceux qui ont la foi constructive ». Quand Dieu fait ton palabre, tu restes calme et ne te déshabilles pas. Bonne lecture. Allons-y seulement. Haut les cœurs. La liberté vaincra. Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire. A la semaine prochaine. Inch’Allah !

Editorial, par Yacouba Gbané

yacou06336510@yahoo.fr

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Royaume de Moossou : le complexe "Reine Mère Kakou Brou" bientôt disponible

Duncan à Katmandou pour le rassemblement mondial du Mouvement SUN 2019