Signature de trois accords de coopération bilatérale entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso





Côte d'Ivoire,Burkina Faso,Roch Marc Kaboré,Alassane Ouattara


Trois accords  de coopération bilatérale ont été signés mercredi à Ouagadougou au terme de la 8 ème conférence au sommet des chefs d’Etat du traité d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso dans les domaines de frontières,  des mines et géologies  et de la protection des enfants.

Le Premier accord cadre de coopération à été signé entre le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la Sécurité,  Sidiki  Diakite et le ministre d’Etat Burkinabé de l’Administration territoriale,  de la Décentralisation et de la Cohésion sociale,  Simeon Sawadogo.

Cet accord a pour objectif de faciliter et de promouvoir la coopération entre les collectivités territoriales,  les groupements des collectivités territoriales  et les organismes publics frontaliers ivoiriens et  burkinabés dans leur domaine de compétence.

Il vise la coordination et l’harmonisation des efforts des deux pays dans la recherche de solutions relatives au développement des zones frontalières,  contribue à la gestion et à la prévention  des conflits en favorisant une intégration des communautés vivant de part et d’autre de la frontière  des deux États  et la mise en cohérence des législations nationales.

Le deuxième accord cadre de coopération à été signé entre  le ministre ivoirien des Mines et de la Géologie,  Jean Claude Kouassi  et le ministre Burkinabé des Mines et des Carrières,  Oumarou Idani.

Cet accord de coopération fixe les modalités de la coopération dans le domaine des mines  et de la géologie suivant le partage d’expérience en matière d’organisation et d’encadrement des sites d’exploitation minières  artisanales et semi-mecanisés,  la lutte contre les exploitations minières artisanales clandestines,  la protection de l’environnement, la lutte contre le travail des enfants dans les activités minières,  l’utilisation des produits chimiques et des explosifs dans les exploitations minières artisanales et l’exploitation des gisements transfrontaliers.

Le troisième accord de coopération est un protocole d’accord en matière de protection  des enfants en situation  de mobilité transfrontalière. Il a été signé par la ministre ivoirienne de la Femme,  la Famille et de l’Enfant,  Ramata Ly Bakayoko et la ministre Burkinabé de la Femme,  la Solidarité nationale et de l’Action humanitaire,  Hélène Marie Laurence Ibuldo née  Marshall.

Cet accord de coopération vise la protection des enfants obligés de suivre leurs parents dans leurs déplacements de leur pays d’origine au pays d’accueil et exposés au risque qu’est l’exploitation par le travail,  les pires formes de travail et la traite et autres violences.

Les parties mettent en place, d’un commun accord,  les mécanismes appropriés de protection des enfants en situation de mobilité qui ne sont pas contraire à la convention de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) relative à la libre circulation des personnes et des biens.

En plus de ces trois accords de coopération bilatérale, huit autres accords ont été signés en marge des travaux du conseil conjoint de Gouvernement.

(AIP)

En lecture en ce moment

Le groupe LM Boys présente officiellement son nouveau single

Côte d’Ivoire/ Le coût du Hadj maintenu 2 millions de francs CFA en Côte d’Ivoire (Officiel)