Escroquerie au concours : Un adjudant de police mis aux arrêts





escroquerie-au-concours-un-adjudant-de-police-mis-aux-arrets


L’Adjudant K.A. doit sérieusement regretter son acte actuellement, depuis la Maison d’arrêt militaire d’Abidjan (MAMA) où il est écroué sur ordre du commissaire du gouvernement, le Contre-amiral Ange Kessi. L’agent de police s’est rendu coupable d’escroquerie au concours. En terme plus clair, il a extorqué de l’argent à des gens en leur promettant la réussite à un concours.
En 2018, Kouadio C. et madame Bah G., par l'intermédiaire de connaissances communes, rencontrent l’adjudant K.A. Celui-ci leur promet d’intégrer leurs enfants à l’école nationale de police contre versement de 1 300 000 FCFA . Les deux parents s'exécutent. Seulement, le fonctionnaire de police ne tiendra pas parole puisque que ceux qu’il était censé aider ne figurent pas sur la liste des admis au concours de police. Naturellement, les victimes réclament le remboursement de leur argent. K.A ne l’entend pas de cette oreille. Il les tourne en bourrique. L’affaire arrive au tribunal militaire.
Interpellé, le policier escroc reconnaît les faits. Séance tenante, le commissaire du gouvernement ordonne le remboursement des victimes. Ce qui est fait. Quant à K.A, il est mis aux arrêts et écroué à la MAMA en attendant son procès.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

PDCI-RDA : Le conseil de discipline va statuer sur le cas de Duncan et de son mouvement PDCI-Renaissance

Côte d’Ivoire/ Décès d'un gendarme à Toroguhé : Le corps et l’arme de la victime mis sous scellés