Musique : Le reggae de Jamaïque inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco





musique,culture,sowa riga


L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), à travers un comité spécialisé réuni à Port-Louis, capitale de l’île Maurice,  a inscrit ce jeudi 29 novembre,  le Reggae de Jamaique sur sa liste du patrimoine culturel immatériel.

L’organisation internationale souligne le rôle de cette musique dans de nombreux combats contre l’injustice et en faveur de l’humanité. Sans oublier « la contribution de cette musique à la prise de conscience internationale sur les questions d’injustice, de résistance, d’amour et d’humanité, grâce à des artistes comme Bob Marley ».

Le reggae rejoint ainsi une liste de quelque 400 traditions culturelles allant des  Chants, danses et  spécialités gastronomiques dont  la pizza napolitaine  ou le Zaouli (musique et danse des communautés gouro de Côte d’Ivoire).

En plus du reggae, le statut de patrimoine immatériel de l'Unesco a également été conféré aux savoir-faire liés au parfum de Grasse, les fêtes des Parrandas, à Cuba, une chanson populaire croate ( međimurska popevka ), les bains médicinaux « Lum de la Sowa Rigpa » de Chine, des marionnettes traditionnelles égyptiennes et trois rites de passage masculins de la communauté masaï au Kenya

À la différence de la liste du patrimoine mondial, celle-ci n'est pas établie selon des critères « d'excellence ou d'exclusivité », a rappelé Tim Curtis. Elle ne cherche donc pas à réunir le patrimoine « le plus beau », mais à représenter la diversité du patrimoine culturel immatériel, à mettre en lumière des savoir-faire portés par des communautés, rappelle-t-on à l'Unesco.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Education nationale : Voici toutes les grandes rénovations du pouvoir Ouattara pour l’école ivoirienne

La lutte contre le phénomène des congés anticipés s’intensifie à Sikensi