Depuis Paris, Guillaume Soro previent: "d'ici septembre-octobre, quelque chose va se passer"





Guillaume Soro,Crush,Paris


L'ex président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Guillaume Soro, en disgrâce avec le pouvoir en place à Abidjan a rencontré, ce samedi, à Paris, certains de ses partisans lors d'une rencontre dénommée "crush". 

Au cours de cette rencontre, Guillaume Soro a appelé ses partisans à unir leurs forces, car "quelque chose va se passer en octobre".

"Vous avez entendu dire que nous mettrons en place quelque chose. Chers amis, Chères crusheuses, chers cruscheurs, d'ici septembre-octobre, quelque chose se passera et je vous demande à vous tous de vous mobiliser", a prévenu Guillaume Soro au cours de cette rencontre qui a vu la mobilisation de quelque 300 personnes, selon les organisateurs.  

Guillaume Soro qui a fustigé la gestion des tenants du pouvoir a appelé à changer les choses en Côte d’Ivoire, estimant que ce qu'il voit n'est pas ce qu'il a  rêvé pour son pays.

Sur la gestion du pouvoir, M. Soro estimé que le premier mandat du président Alassane Ouattara était bon. Mais les choses ont commencé à se gâter quand certains lui ont mis dans la tête qu'il fallait qu'il fasse un 3e mandat. "Il a oublié de diriger le pays et ils ont commencé à penser à confisquer le pouvoir".

"C'est ce qui me choque", s'est indigné le président du Comité Politique.

Lambert KOUAME  

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Reprise des élections locales dans 6 localités : Le Conseil des ministres fixe le scrutin au 16 décembre (Sidi Touré)

Burkina Faso : le premier ministre Paul Kaba Thieba et son gouvernement démissionnent