Mugabé est mort, vive Mugabé !







La nouvelle s’est répandue. Comme une traînée de poudre, elle fait le tour de la planète. En ce vendredi 6 septembre 2019, vient de mourir une illustre personnalité, l’icône de la lutte contre le colonialisme, le Président Robert Mugabé. Dieu lui a donné de vivre 95 longues années. Voilà un homme qui a donné toute sa vie, pour le bonheur de son pays et de l’Afrique. Ses détracteurs l’ont vilipendé et  traité de tous les mauvais noms. Une campagne affreusement mensongère, le présentant comme un criminel, un dictateur a été planifié. Mais, il est resté de marbre, digne et constant. Ce combattant de la liberté doit faire comprendre aux Africains, que seule la lutte est primordiale, importante, inévitable pour l’Afrique. Voire pour les opprimés. Oui,  le Président Robert Mugabé est mort. Mais il est mort, pour demeurer vivant à jamais, dans la mémoire des Africains et du monde Entier. Car l'homme doit savoir imiter la graine qui accepte de mourir, pour que pousse la plante comme le disait si bien le sage africain Amadou Hampâté Bâ. C’est une légende qui restera vivante. Parce que comme disait Mandela, en 1996 et je cite:  «La mort est inévitable. Quand un homme a fait ce qu'il considérait être son devoir, pour son peuple et son pays, il peut se reposer en paix. Je crois avoir fait cet effort ! C'est pour cela que je dormirai pour l'éternité »  fin de citation. Bob, comme l’appelle affectueusement ses partisans,  fut une figure incontournable de la démocratie sur le continent. Il a su marquer les esprits par sa pensée, luttant contre les injustices sociales dans son pays, sacrifiant sa liberté au profit de la paix et la démocratie. Il laisse une trace dans l'histoire, car il a lutté, car il était persévérant, car il avait la foi. Il nous a laissé un héritage qui ne s'inscrit pas seulement dans les livres d'histoire mais aussi dans nos vies. Le Président Mugabé a montré que l'on pouvait choisir un monde fondé sur l'espoir et les opportunités. Nous ne reverrons plus cette lumière, mais nous pouvons nous inspirer de sa vie, pour construire la nôtre. Khaza Khakry, un ami mien, n’a pas eu tort de dire : «Il a mené le bon combat dans sa vie. Il s'est mis au service de son peuple avec Courage et Dignité. Oui, malgré les meurtrissures, les vives douleurs et stigmates indélébiles, il a pu, avec ses compagnons de lutte, délivrer le vaillant peuple Zimbabwéen, son peuple, des griffes de l'oppresseur au prix de  la sueur de leur corps, du sang des innocents et de mille et une privations sans jamais faillir, sans trahir». Et Excellence Zadi, un aîné mien, d’abonder dans le même sens. «Bob  fut le héros de la libération du Zimbabwe du racisme, du colonialisme et de l'apartheid britannique. Durant sa vie, il a fermement défendu la souveraineté de son pays, s'est opposé aux ingérences étrangères», révèle-t-il.  Le Président Mugabé était une icône de la libération, un panafricain qui a dédié sa vie à l'émancipation (...) de son peuple. Sa contribution à l'histoire de notre nation et notre continent ne sera jamais oubliée. Un extraordinaire combattant révolutionnaire et tenace qui a énormément contribué à la cause de la liberté de l’Afrique. «Ce qui doit gâter mon nom, doit avoir un nom. Je ne serai pas la honte de ma génération», soutient Charles Blé Goudé. Et Mugabé n’est pas la honte de sa génération. Il  avait refusé toutes les compromissions. Ce refus a fait croître l'estime de Bob sur le continent africain.  Car sûr de ses convictions; «Il nous a libéré du colonialisme et nous a donné des terres", a déclaré, à l'annonce du décès du héros, un Zimbabwéen. Comme quoi, Bob reste la figure marquante de l'émancipation de l'homme noir dans une Rhodésie britannique raciste.  L'Afrique ne l'oubliera jamais. Le combattant, le véritable. Que son âme repose en paix.  Bonne lecture. Allons-y seulement. Haut les cœurs. La liberté vaincra. Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire. A la semaine prochaine. Inch’Allah !

 

yacou06336510@yahoo.fr

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Télévision Numérique terrestre (TNT) : C’est parti pour la campagne de sensibilisation

Saga des pros ivoiriens : Gervinho encore buteur, Serge Aurier prie pour son adversaire gravement blessé