Après l’incendie l’usine de la SAIC annonce la reprise des activités





Incendie usine de caoutchouc,Aniassué,Reprise des activités


L’usine de traitement de caoutchouc naturel SAIC du groupe Olam située à Aniassué (25 km sud d’Abengourou) ravagé par un incendie le 26 juillet reprend bientôt ses activités, a annoncé mardi le directeur des achats de la société agro-industrielle de la Comoé (SAIC) Mohideen Basha.

« Nous avons une bonne nouvelle, les travaux de réparation de notre usine sont achevés et nous devront reprendre les activités cette semaine », a fait savoir le directeur des achats de la SAIC à la grande satisfaction des travailleurs et producteurs.

M. Mohideen s’exprimait au nom du directeur général de la SAIC Vueth Shetty à l’occasion d’une cérémonie de remise de kits scolaires et d’outils aux meilleures coopératives et planteurs individuels à la cour royale d’Abengourou.

Il a indiqué que l’expansion de l’Usine d’Aniassué est achevée et sa capacité est de six tonnes par heure. Afin de se rapprocher des zones de production la SAIC a installé des ponts-bascules à Aniassué, Azaguié, Diamarakro, Kotobi, au PK 38 et à Samo.

La SAIC est partenaire de 6 000 planteurs indépendants qui acheminent leur production à l’usine de traitement de caoutchouc certifiée ISO 9001.

La cérémonie de remise des kits scolaires et outils a permis de récompenser les 33 meilleures coopératives et 133 meilleurs planteurs indépendants dans le cadre du programme dénommé « Gouassou » de la SAIC qui est à sa deuxième édition.

(AIP)

nam/ask

En lecture en ce moment

Drame à la paroisse Sainte Cécile du Vallon/ La secrétaire assassinée a son bureau : La décision prise par le Curée

Education nationale : Le ministère met en garde les enseignants grévistes