Lutte contre la corruption : "La moralisation de la vie publique commence par le président de la République" (Mamadou Koulibaly)





Mamadou Koulibaly,lutte contre la corruption


Le président-fondateur de Liberté et démocratie pour la République (Lider) Mamadou Koulibaly, par ailleurs candidat déclaré à la présidentielle de 2020, donnant des recettes pour lutter contre la corruption a déclaré que la moralisation de la vie publique doit commencer par le président de la République.

"La moralisation de la vie publique commencera par le président de la République lui-même", a déclaré Mamadou  Koulibaly dans sa tribune hebdomadaire, dénommé, « Jeudi, c’est Koulibaly ».

Au niveau de l’Etat, Mamadou Koulibaly estime qu’il y a des restrictions à faire tant au niveau de la taille du gouvernement, que sur son niveau de vie. "Si vous donnez le signal et qu’après vous demandez aux populations de faire quelques efforts, les gens vous écoutent", a-t-il déduit.

Pour lui, on ne peut pas demander aux populations de faire des efforts, vouloir moraliser le policier, le douanier, le magistrat ou le professeur si on ne donne pas soi-même l’exemple. "Il va falloir que le président soit exemplaire, et ses collaborateurs, des exemples", a-t-il dit.

Pour l’ancien ministre de l'Économie et des Finances, il est intolérable que des gens détournent des fonds publics et qu’on leur fasse des promotions. "Je trouve ça mauvais pour la bonne gouvernance", a-t-il dénoncé, ajoutant, "s’il est prouvé que quelqu’un qui gouverne les affaires de l’Etat a mal agi, je ne peux pas le déplacer pour lui donner un poste plus grand. Je le sanctionne".

Il estime qu’affecter un fonctionnaire corrompu n’est pas la solution. Mais on n’aura fait que déplacer la corruption.
"Tous les fonctionnaires, une faute commise, une sanction à la clé. Une bonne réussite, une prime à la clé", a-t-il préconisé.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Nominée au Primud 2019 : Yvidero refuse de participer au jeu et se déchaîne

Jeannot Ahoussou motive son adhésion au RHDP par le choix de la raison