La Saga des Pros : Serge Aurier rend hommage à Arafat dj, Nicolas Pépé toujours muet





Football,Serge Aurier


Les championnats européens ont repris ce weekend après une trêve internationale de deux semaines. Et certains pros ivoiriens se sont illustrés de fort  belle manière pendant que d’autres ont été inexistants.

Serge Aurier revient en force et rend hommage à Dj Arafat

En Angleterre, le capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire, Serge Aurier qui a été titularisé pour la première fois face à Cristal Palace de Wilfried Zaha lors de la 5e journée de la Premier League, a fait montre de tous son talent en causant des misères à la défense adverse sur son coté droit. Le latéral droit ivoirien a contribué à la large victoire de son équipe (4-0) en délivrant d’abord une merveille de centre qui a été dévié par un adversaire dans son propre camp. L’ivoirien a célébré son but  en exécutant un pas de danse de Dj Arafat. Quelques minutes plus tard  le défenseur ivoirien a envoyé un centre qui a été repris par le coréen Sun Heung Min.

Toujours pas de buts pour Nicolas Pépé

Le virevoltant attaquant ivoirien Nicolas Pépé, après 5 journées en Premier League, n’a toujours pas marqué de buts. Ce dimanche l’international ivoirien est resté muet lors de la rencontre entre Arsenal et Walford soldé par nul (2-2). Une situation qui exaspère certains supporters du club londonien qui ont lancé de virulentes critiques à l’endroit de Nicolas Pépé, qui a été élu meilleur dribleur du mois d’août de la Premier League anglaise. *

 

Max Gradel signe son premier but  de la saison

 

Le capitaine de Toulouse, Max Gradel,  a enfin trouvé le chemin des filets. L’international ivoirien a ouvert son compteur but face à son ancien club de Saint Etienne (2-2), ce dimanche, en match comptant pour la 5e journée de la Ligue 1 française. Face à son ancienne équipe Saint Etienne où évolue Jean Eude Aholou,  Max Gradel a transformé un penalty obtenu après le quart de jeu. Il faut dire qu’il a été à l’origine de l’action qui a provoqué le penalty. En effet, sur un centre signé Max Gradel, Aaron Leya Iseka est bousculé dans la surface de réparation. L’arbitre désigne le point de penalty. L’Ivoirien ne tremble pas et ajuste parfaitement Stéphane Ruffier, d’une frappe précise du pied droit (1-0, 15e). Galvanisé par l’ouverture du score et porté par leur capitaine Gradel, les Toulousains réalisent le break 9 minutes plus tard (2-0, 24e). Mais l’équipe de Toulouse a été rattrapé au score (2-2).

GZ

 

 

  

 

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Commémoration du 3e anniversaire de l’attentat terroriste de Grand Bassam : le message du ministre du Tourisme et des Loisirs

Des députés assignent Amadou Soumahoro en justice, la réaction de l’APF Côte d’Ivoire