Sécurité : L’Opération "Épervier 5" donne déjà des résultats





Sécurité,Opération "Épervier 5",forces de l'ordre,gnambros


Lancée il y a à peine une semaine, à Yopougon, l’opération "Épervier 5" porte déjà ses fruits. Des arrestations, destructions de fumoirs, saisies d’armes et de stupéfiants et drogues, etc. sont à mettre au compte des résultats obtenus dans le cadre de cette opération.
Les bandits et dealers d’Abobo sont certainement ceux qui ont  le plus fait les frais de l’opération "Épervier 5". Dans le cadre de la lutte contre les enfants en conflit avec la loi communément appelés "microbes", une descente musclée a été faites dans les quartiers de M’Ponon, Anonkoua et Avocatier. Résultats, 2 fumoirs détruits, 2 autres à ciel ouvert démantelés. Au nombre des saisies, 6 boulettes de cannabis, 20 plaquettes de dramadol, 10 plaquettes de valium, 3 ciseaux, 1 050 sachets de boissons frelatées. 50 individus ont été interpellés au cours de l’opération.
Le 17 septembre, au quartier M’Ponon, une autre grande patrouille suivie de rafles est organisée. La moisson a été bonne pour les forces de l’ordre. Le nommé Ollamidé Farouk dit le Long ou Mao Mao, 20ans, est arrêté. La population le reconnaît comme étant l’auteur de plusieurs actes d’agressions. Avec lui, neuf autres individus sont interpellés.
À Divo, ce même jour, une opération d’envergure est enclenchée. 26 motos saisies pour non-port de casquette et défauts de certaines pièces (assurance, vignettes), 2 tricycles pour défaut de pièces administratives et 1 véhicule pour visite technique périmée.
Le vendredi d’avant, de 07 heures à 14 heures, s'est tenue dans la zone du commissariat de police du 8e arrondissement, une opération conjointe de la police et de la gendarmerie dans le cadre de la lutte contre les "gnambros". Résultat, 100 individus interpellés dont 8 en flagrant délit de vente de tickets et d'encaissement ou de prise de vues.
Comme on peut le voir, l’opération "Épervier 5" lancée il y a un peu plus d’une semaine constitue une véritable traque pour les bandits et autres agresseurs et dealers. Surtout, les "gnambros" commence à compprendre  qu’ils ne sont plus les bienvenus dans le milieu du transport.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Concert des 25 ans de carrière : Amadou Gon offre 10 millions aux "Mécanos" du zouglou

Variétoscope 2019 : les dernières précisions avant le top départ