Reprise des municipales à Grand-Bassam: Pour Touré Mamadou, "il est impossible" à Ezaley "de gagner si le RHDP est mobilisé"





Elections municipales,Grand-Bassam,Reprise,Touré Mamadou,Georges Ezaley


Le ministre Touré Mamadou, l’un des porte-paroles du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), a affirmé mardi qu’"il est impossible" pour le maire sortant de la cité balnéaire de Grand-Bassam Georges Ezaley, candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-allié au pouvoir), d’être réélu à l’issue des municipales du 16 décembre, si la coalition au pouvoir "est mobilisée".

"J’ai entendu le candidat mauvais perdant de Bassam (Georges Ezaley) dire qu’il gagnera. D’un point de vue statistique et mathématique, il est impossible au maire sortant de gagner si le RHDP est mobilisé", a estimé M. Touré, lors d’une conférence de presse des porte-paroles du RHDP.

Pour lui, M. Ezaley "a pu être élu, il y a cinq ans" grâces aux votes "des militants actuels" du RHDP, "qui sont les plus nombreux".

Touré Mamadou a accusé Georges Ezaley d’avoir "produit des PV frauduleux", et "s'est autoproclamé vainqueur" des élections face à Jean-Louis Moulot, le candidat du RHDP qui avait été déclaré vainqueur par la CEI.

Déclaré perdant par la Commission électorale indépendante (CEI) à l’issue des municipales du 13 octobre, le maire sortant qui revendique la victoire depuis l'annonce des résultats, avait déposé un recours à la Cour suprême.

Pour le porte-parole adjoint du RHDP, La Cour suprême qui annulé les résultats des municipales à Grand-Bassam et ordonné la reprise du scrutin "a ramené les uns et les autres dos à dos".

Il a expliqué que cette décision de la Cour suprême "ne peut être interprétée comme une décision contre le RHDP" a dit Touré Mamadou, assurant que les candidats de coalition au pouvoir vont "gagner à Grand-Bassam" et dans la commune abidjanaise de Port-Bouët, où le scrutin sera également repris.

Lundi, Georges Ezaley, s'est dit "confiant" et assurant que "la vérité" de sa victoire "éclatera" le 16 décembre, date fixée pour la reprise du vote.

Il a dit avoir "tiré tous les enseignements" et promis de faire "tout ce qu'il faut pour qu'on ne (lui) vole pas (sa victoire) cette fois-ci".

Des violences avaient éclaté à Grand-Bassam après l'annonce de la victoire de M. Moulot, faisant "une trentaine de blessés", selon un bilan de M.Ezaley.

Alerte Info

En lecture en ce moment

Littérature/ ''A lire et à boire ‘’ célèbre ses deux ans ce samedi

La présidence de la Côte d’Ivoire au Conseil de sécurité placée sous plusieurs signes (Alassane Ouattara)