Erreurs contenues dans des cahiers quotidiens de CP1 ET CP2 : Ce que va faire le ministère





cahier quotidien,fautes


Des fautes ont été constatées dans les livrets d’exercices intitulés « Mon Cahier Quotidien, revu et corrigé» pour les classes des Cours Préparatoires 1ère et 2ème années « version 2019, des Editions NEI-CEDA ».

Ces erreurs qui sont largement diffusées sur les réseaux sociaux ne manquent de susciter de commentaires des internautes qui s’inquiètent pour l’éducation de leurs enfants.

Certains mêmes sont allés jusqu’à écorcher l’image du ministre en charge de ce département, Kandia Camara

Réagissant à ces erreurs, le ministère de l’Education nationale, dans un communiqué dont copie est parvenue à pressecotedivoire.ci indique que ces fautes sont la conséquence d’un dysfonctionnement interne au niveau de la maison d’édition, tout en rassurant de son engagement à ce que dorénavant, de tels désagréments soient évités.

Ci-dessous la note d’information

NOTE D’INFORMATION

RELATIVE AUX ERREURS CONTENUES DANS LES CAHIERS QUOTIDIENS DES CLASSES DE CP1 ET CP2

Le Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle a constaté la présence de quelques fautes dans les livrets d’exercices intitulés « Mon Cahier Quotidien, revu et corrigé» pour les classes des Cours Préparatoires 1ère et 2ème années « version 2019, des Editions NEI-CEDA ».

Les services compétents du Ministère ont immédiatement interpellé les Editions NEI-CEDA et il ressort des échanges que lesdites fautes sont la conséquence d’un dysfonctionnement interne à la maison d’édition qui n’a pas respecté le processus éditorial, notamment le contrôle de qualité.

En conséquence, le Ministère prend note de la bonne disposition de l'éditeur qui reconnaît son entière responsabilité dans le dysfonctionnement constaté.

Le Ministère a demandé aux éditions NEI-CEDA de prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de corriger ces manquements de l’édition 2019, conformément à leur cahier de charges de l’édition 2014, transmis à ses services et qui avait obtenu l’agrément.

Le Ministère de l’Éducation Nationale de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle rassure tous les acteurs et partenaires du système éducatif de son engagement à veiller dorénavant à ce que de tels désagréments soient évités.

P/ le Ministre et par délégation,
le Directeur de Cabinet

KABRAN Assoumou

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Au revoir l’immortel !

Le maire de Béoumi vire au RHDP