Lutte contre la corruption: le recouvrement des avoirs illicites désormais confié à l'Agence judiciaire du Trésor





Corruption,Recouvrement,Sansan Kambilé


Les députés, membres de la Commission des affaires économiques et financières ont adopté ce jeudi, le projet de loi portant ratification de l'ordonnance relative à la prévention et à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées.

Cette ordonnance qui confie désormais le recouvrement des avoirs illicites à l'Agence judiciaire du Trésor, a été adoptée à la majorité, par 20 voix pour, zéro contre et neuf abstentions sur les 43 députés que compte cette commission.

Dans l'exposé des motifs, l'émissaire du gouvernement, le Garde des sceaux, ministre de la Justice et des droits de l'homme, Sansan Kambilé, a rappelé que le recouvrement avait été confié à un organe dédié à cet effet. 

"Cependant, les difficultés de mise en route de cet organe mettent à mal les erforts nationaux en matière de lutte contre la corruption et les infractions assimilées", a précisé Sansan Kambilé.

" Pour mieux assurer le recouvrement et la gestion des avoirs illicites, il a été recommandé de confier à une structure existante et opérationnelle le mandat précédemment dévolu audit organe", a ajoué l'émissaire du gouvernement.

Poursuivant, il a révélé que cet organe n'avait jamais été mis en place pour des raisons budgetaires. "Aucun directeur n'a été nommé, aucun service n'a été créé. Il avait donc impossibilité pour cet organe de fonctionner", a déduit, le ministre qui s'est réjoui pour l'adoption de cette ordonnance qui confie cette mission à un "service existant déjà et mieux outillé" en la matière.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Revue de presse : Grosse bataille autour de l'élection présidentielle d'octobre 2020

Football (ligue1) : Resultats et classement à l'issue de la 26e et dernière journée