Le secteur privé planche sur un environnement des affaires attractif à la 8ème édition de la “CGECI Academy”





CGCI Academy


La 8e édition du forum de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI Academy) a débuté lundi à Abidjan en vue de rechercher une problématique claire sur l’environnement des affaires pour le développement du secteur privé Africain en présence du président Rwandais, Paul Kagamé, et du vice-président ivoirien, Daniel Kablan Duncan.

Invité d’honneur à cette rencontre, le président Rwandais Paul Kagamé a appelé à une solidarité des investisseurs africains, en vue parvenir à la transformation structurelle des économies et à la transformation de nos matières premières.

«Nous devons parvenir à un stade où nos pays assurent le financement de leur transformation », a-t-il suggéré.

La CGECI a porté son choix sur le président Kagamé pour l’attractivité de l’environnement des affaires dans son pays, dont elle souhaite partager l’expérience avec le patronat ivoirien.

Un prix spécial des patronats d’Afrique de l’ouest lui a été décerné en tant que grand ambassadeur du secteur privé africain.

Au nom du Gouvernement ivoirien, le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba a salué les chefs d’entreprises africains qui se battent chaque jour pour propulser la croissance du continent.

Le ministre a réitéré l’engagement du gouvernement a toujours accompagner ce secteur à travers les réformes, l’amélioration et l’assainissement du climat des affaires, la prise de mesures incitatives…

Il a souhaité qu’au terme de ce forum prévu pour mardi, des recommandations pertinentes soient arrêtées afin d’améliorer l’environnement des affaires et la création d’emploi sur pour les jeunes.

‘‘CGECI Academy’’ le plus important forum économique du secteur privé ivoirien, rassemble plus de 5000 participants dont 1000 chefs d’entreprise autour du thème, « Environnement des affaires : quel modèle à privilégier pour le développement des entreprises en Afrique ».

Dans son discours, le président de la CGECI, Jean-Marie Ackah,  a précisé que les deux jours de réflexions permettront de prendre connaissance des expériences de pays dans le monde qui ont le mieux réussi dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un environnement des affaires attrayant.

Selon lui, toutes les réformes qui ont permis d’améliorer la position de la Côte d’Ivoire dans le classement Doing Business n’impactent pas suffisamment le développement des acteurs locaux, notamment les Petites et moyennes entreprises (PME).

L’ambition de la CGECI ACADEMY est d’identifier à travers les panels, des rencontres B to B et ateliers avec près de 140 intervenants des axes stratégiques en vue de la structuration des modèles performants d’amélioration du climat des affaires en Afrique et dans le monde.

A l’instar des dernières éditions, les travaux se solderont par la formulation de recommandations visant à renforcer le dispositif national en matière d’amélioration du climat des affaires, avec pour finalité de favoriser le développement des entreprises.

(AIP)

bsp/tm

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Les libraires de Dabou s’insurgent contre la vente des livres et fascicules dans les écoles

Séminaire gouvernemental ivoirien : Duncan demande aux ministres de "faire preuve d’ingéniosité" dans la mise en œuvre des actions prioritaires