Construction du 4e pont : "le travail avance bien", rassure le ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier





4e pont,visite du ministre Amédé Kouakou


Le ministre ivoirien de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amedée Kouakou, à l’issue d’une visite de chantier des travaux de construction du 4e pont, ce mercredi, a rassuré que les travaux avancent bien.

"Nous sommes venus au nom du Premier ministre regarder l’état d’avancement des travaux (…) et nous voyons un avancement correct. Aujourd’hui, on peut passer d’un point à un autre des deux rives de la lagune", a dit le ministre ajoutant "le travail avance bien".

Cette visite entre dans le cadre des directives du Premier ministre qui lors du lancement des travaux a demandé aux ministères concernés de faire le suivi de sorte que ce pont puisse finir dans les délais, a rappelé Amedée Kouakou.

Le ministre a toutefois, relevé quelques problèmes au niveau de l’indemnisation des populations. "Nous avons environ 13.000 personnes impactées par le projet. Il y a 11.000 qui ont déjà signé les accords pour être indemnisées. Il y a encore 2.000 avec qui il faut qu’on négocie", a relevé le ministre, assurant que c'est des choses qui vont être faites très rapidement pour que ces personnes puissent être indemnisées et qu’elles partent.

Le Premier ministre qui est au courant de ces difficultés, a pris des dispositions pour que ces problèmes soient résolus et que l’entreprise puisse avancer selon les cadences qui ont été arrêtées, a-t-il dit, ajoutant que ce projet est extrêmement important pour l’Etat de Côte d‘Ivoire, car ce "pont permet de rallier Adjamé et Yopougon en 10 mn au lieu de passer entre 2 et 3 heures", selon le ministre.

Il a rassuré que le délai imparti sera respecté et saisi l’occasion pour remercier la Banque africaine de développement (BAD) qui finance ce projet.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Etats généraux de l’Union des journalistes culturels de Côte d’Ivoire/ Fofana Ali (Président du Comité d’Organisation) : "Il nous faut définir une feuille de route claire"

Encore des ‘’mauvais perdants’’