Affaire financement du metting du PDCI à Yamoussoukro: Adjoumani Kouassi Kobenan fait une mise au point





Meeting du PDCI,  Yamoussoukro, Adjoumani Kobenan Kouassi,


.

Dans un communiqué dont pressecotevoire.ci a reçu copie ce jeudi 24 octobre, le ministre Adjoumani Kobenan Kouassi, porte-parole parole principal du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix  (RHDP) a fait une mise au point suite aux informations qui ont circulé sur les réseaux sociaux, au terme du grand meeting organisé le week-end dernier à Yamoussoukro par le Parti démocratique de Côte D'Ivoire (PDCI-RDA).

En effet,  selon la note, une liste  qui circule sur les réseaux sociaux,  fait mention de ce que des personnalités dont le ministre de l'agriculture et du développement rural auraient, par des manoeuvres discrètes, apporté leurs contributions au financement dudit meeting.

"Je voudrais m’inscrire en faux contre cette publication honteuse et mensongère sortie, on le devine, des officines du PDCI-Daoukro et dont l’unique objectif est de tenter de discréditer les personnalités du RHDP issues du PDCI-RDA et de jeter le doute au sein de notre grand parti", s'est insurgé Adjoumani, qui dit élever une vive protestation contre cette façon de faire du PDCI.

"Tout en me réservant le droit de donner une suite judiciaire à cette affaire qui n’est pas un fait isolé, je voudrais mettre quiconque au défi de rapporter la preuve la plus infime soit-elle, de la sincérité de ce fake news", indique-t-il,  en se vantant d'être bien dans sa nouvelle famille politique et avec son président, Alassane Ouattara. 

Adjoumani Kobenan a aussi  rappelé qu'effectivement par le passé, il a contribué financierement pour l’organisation de ces rassemblements. 

"Mais, depuis le 3 juillet 2018, date de la création du mouvement " Sur les races d’Houphouët-Boigny", j’ai coupé le robinet. Depuis lors, je n’ai plus donné un seul centime au PDCI. C’est certainement la nostalgie du passé qui fait dire aux responsables du PDCI que nous continuons de les financer", ajoute t-il. 

Pour finir, il a dit comprendre que par ce procédé, "le PDCI-Daoukro voudrait solliciter de notre part des moyens, comme par le passé, qu’il le dise clairement, sans passer par une subtile échappatoire dont la perfidie". C'est pourquoi il a demandé aux aux dirigeants actuels du PDCI de cesser de diffuser ces informations.

Solange ARALAMON 

En lecture en ce moment

Éliminatoires Can 2018 (Guinée-Côte d'Ivoire) / Nicolas Pépé : « Nous serons performants à Conakry »

Angleterre : Wilfried Zaha ne veut plus de son agent