Bouaké : Des policiers aident des bandits à s’évader





Bouaké,policiers,tribunal militaire d'Abidjan,Contre-Amiral Ange Kessy,commissaire du gouvernement


Un redoutable bandit, arrêté à Bouaké, a réussi à s’évader, visiblement avec l’aide de policiers. Ces derniers ont été conduits devant le commissaire du gouvernement, le Contre-Amiral Ange Kessy, pour répondre de leurs actes.
Les faits, tels que relatés par le Tribunal militaire. Adaman Sako alias Baskoté ou capitaine Zamouda, un évadé de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), est retrouvé à Bouaké, en compagnie de deux acolytes. Ils sont immédiatement mis aux arrêts et écroués au violon de la section de la police criminelle de la ville. Contre toute attente, les trois malfrats réussissent à s’évader des cellules où ils étaient enfermés.
Selon le tribunal militaire, c’est le directeur général de la police lui-même, très remontés contre ses éléments, qui a saisi le commissaire du gouvernement. À la suite de cela, les agents de police impliqués dans l’affaire ont été conduits devant le parquet militaire, ce mercredi, pour négligence ayant occasionné l’évasion de détenus et violation de consigne. Il s’agit des Sergents-chefs Gada Hermann et N’Dri Jean-Marc, et des Sergents N’Dri Dieudonné et Bakayoko. Ils avaient en charge la surveillance du violon.
En fait, comme le précise une note du tribunal militaire, l’un des policiers est soupçonné d’avoir aider ces dangereux bandits à s’évader.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Portrait : Zota ou quand danser devient une seconde nature

Affaire 70 % des militants du PDCI optent pour le RHDP : "Cette propagande vise à préparer les esprits à la fraude en 2020", selon Guikahué