Bureau politique du PDCI: Henri Konan Bédié sans pitié pour le RHDP, parti unifié





Bureau politique du PDCI


Le président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire  (PDCI, opposition ),  Henri Konan Bédié n'a pas été tendre avec le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix  (RHDP), coalition au pouvoir, à l'occasion du bureau politique dudit parti, tenu ce jeudi, au siège du PDCI, à Cocody.

Pour le président du PDCI-RDA, le parti unifié RHDP ne mobilise pas et n’est pas capable de bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques.

Sur le plan de la mobilisation, Henri Konan Bédié s'est félicité du "magnifique et historique" meeting du 19 Octobre 2019, tenu à Yamoussoukro, un meeting qui a drainé selon lui, "plus de un million deux cent mille militants et sympathisants".

A contrario du RHDP dont "l'enthousiasme s’éteint progressivement à chacune de leurs timides sorties et ne cessent de convoyer de vrais faux militants pour espérer tromper l’opinion tant nationale qu’internationale".

Toutefois, M. Bédié reste convaincu que les tenants du parti unifié finiront par admettre que la réalité du terrain est à l'avantage du PDCI.

S'agissant de la gouvernance, l'ancien chef de l'Etat a relevé la mauvaise gouvernance avec à la clé la paupérisation qui va grandissant, "malgré un accroissement exponentiel de la dette publique".

"Le stock de cette dette, ramené à 2214 milliards de francs CFA en 2012 après une réduction d’environ 4090 milliards de francs CFA à fin 2012, s’élève à fin décembre 2018 à 11 607,77 milliards de francs CFA, soit un accroissement de plus de 5 fois du stock de 2012", a-t-il dénoncé, ajoutant qu'au titre de l’exercice budgétaire 2020, "le gouvernement, a adopté un budget déficitaire de l’ordre de 1.428 milliards de francs CFA".

Il a également dénoncé le fait que le RHDP soit incapable de réaliser le programme de gouvernement qu'il s'est lui-même donné, entre autres, la construction de 50. 000 logements sociaux à loyer modéré, la construction de 15 nouveaux tribunaux pour répondre à la problématique d’une justice indépendante, impartiale et efficace.

Il a demandé à ses militants de ne pas fléchir, ni avoir de crainte face aux "intimidation, aux arrestations et condamnations arbitraires". 

Face à tous ces maux, M. Bédié soutient que son parti "a la solution pour en sortir et bâtir, dans l’union un État de droit, une nation forte, digne, prospère et respectueuse des droits humains".

"Ce faisant nous devons nous mobiliser davantage et préparer sereinement et efficacement le scrutin présidentiel du 31 Octobre 2020 et l’emporter, haut la main, pour faire triompher la démocratie en Côte d’Ivoire", a-t-il appelé.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Après le "succès éclatant" de ses journées politiques, le PDCI demande à ses militants de rester à l’écoute des mots d’ordre

Côte d’Ivoire/ Un véhicule de transport de ciments cause la mort de deux personnes à Yopougon