Fif :Antoine Bahi (président délégué Africa Sports ) " Drogba est un monument, je suis prêt à le recevoir ''





Football,Antoine Bahi,Africa Sports,Didier Drogba,Fif


Contrairement au président central de l'Africa Sports, Vagba Alexis qui a tenu des propos assez discourtois à l'endroit de Didier Drogba,  le deuxième homme fort du club Vert et Rouge, Antoine Bahi s'est dit prêt à rencontrer l'icône nationale qui a officiellement annoncé sa candidature à l'élection du prochain président de la Fédération ivoirienne de football  (Fif) . Dans une interview accordée à Opera, Antoine Bahi s'est expliqué sur l’absence de l'Africa Sports à la rencontre convoquée par l'ancien capitaine des Eléphants avec les présidents des clubs de Ligue1, le jeudi 14 Novembre dernier à Sofitel Hôtel Ivoire.      

'' Effectivement l’Africa Sport n’y était pas. En ce qui me concerne personnellement, j’étais pris. J’avais deux points seulement et j’avais un match capital contre San-Pedro. C’était un grand match pour le club. Il me fallait à tout prix être auprès de mes enfants pour les galvaniser et revenir avec les trois points. Ce que nous avons réussi à faire.  Sinon Didier Drogba, c’est un monument. Pourquoi ne pas répondre à son appel. Nous sommes dans un mouvement d’accord. Alexis Vagba est le président central et moi, le président délégué. J’ai appelé Vagba pour dire que le service de communication de Didier Drogba nous invite à une rencontre. Moi j’étais pris et donc je ne pouvais pas être là. Ce qu’il a dit, il a fait ressortir sur les réseaux sociaux. Moi je suis là et j’attends de pieds fermes. '' a-t-il déclaré avant d'ajouter que '' Je suis prêt à recevoir Drogba même chez moi ici à Baou. Drogba Didier n’est pas n’importe qui. C’est une icône, c’est un monument.  Si son programme est alléchant, nous allons le soutenir. Moi je veux que le football soit géré de sorte que nous soyons tous contents. C’est ce qui nous rendra heureux nous autres. Nous n’allons pas en boîte de nuit et autres. C’est dans les stades nous nous sentons bien. Le sport et l’Africa surtout sont notre drogue. Si l’arrivée de Didier Drogba peut nous soulager, c’est tant mieux. Mais comme les anglais le disent : « wait and see ! »

 

GZ

En lecture en ce moment

Culture ivoirienne : Le patriarche Bitty Moro n’est plus

Pour promouvoir la poésie chez les jeunes, le slameur Pierre-Cedric Bilé lance une caravane dénommée '' Eclore ''